Sept ans de couverture
La rivière du Nord bientôt navigable

Éric Mondou, août 2011

Depuis 2005, nous publions des dossiers sur l’état de pollution de la rivière du Nord et les municipalités responsables de cette situation. Cette année, la ville de Sainte-Adèle a apporté des modifications à son usine d’épuration Rolland qui lui permettent de se conformer aux règles en vigueur et de déverser des eaux usées qui fassent moins de 350 ufc/100ml (unité formant colonies de coliformes fécaux). Les conséquences pour les usages récréatifs des chutes Wilson devraient se faire sentir dans les mois à venir. La ville de Sainte-Agathe ayant accepté d’apporter des améliorations significatives à ses installations pourrait avoir, à moyen terme, le même impact positif sur le lac Raymond de Val-Morin. Rappelons que chaque année, depuis l’an 2000, on a pu observer en période estivale, des quantités dépassant les 1000 ufc/100ml d’eau, seuil qui, selon les normes du ministère de l’Environnement, interdit tout usage récréatif, y compris le canotage. La bonne nouvelle, donc, c’est que nous pourrons bientôt nous promener en canot sur tout le territoire de la rivière du Nord. Mais soyons vigilants, les installations septiques des municipalités sont toujours équipées d’ouvrages de surverse leur permettant de rejeter directement dans la rivière, les eaux qui ne peuvent être traitées parce qu’elles dépassent la capacité de l’usine de traitement, en cas de pluies ou de bris mécaniques par exemple.

Imprimer