Les amoureux du P’tit Montréal de Claire Boivin Boisvert
Hommage à un couple de pionniers

Mme Boivin Boisvert présente son livre Les amoureux du P'tit Montréal (Photo : courtoisie)
Valérie Lépine
Valérie Lépine

Les derniers articles par Valérie Lépine (tout voir)

P’tit Montréal: c’est le nom que l’on donnait à la ville de Belcourt en Abitibi dans les années 30, puisque tous ceux qui y vivaient venaient de Montréal. Les parents de Claire Boivin Boisvert s’y sont installés, victimes de la Grande Dépression et attirés par le programme de colonisation lancé par Louis-Alexandre Taschereau, alors premier ministre du Québec.

Claire Boivin Boisvert amis cinq ans à la rédaction de son livre Les amoureux du P’tit Montréal. Elle y relate l’installation et la vie quotidienne de ses parents, Arsène Boivin et Gabrielle Roussin, sur une terre en Abitibi située à quelques kilomètres à l’ouest de Senneterre.

En écrivant ce livre, Mme Boivin Boisvert voulait rendre hommage aux colonisateurs. Elle y livre aussi un témoignage de ce que fut l’existence de ses parents, un couple très optimiste qui ne s’est jamais apitoyé sur son sort et se contentait de peu. Son récit fait d’ailleurs très bien ressortir la résilience de ces gens batailleurs.

Rencontrée en entrevue, l’auteure déclare avoir beaucoup travaillé pour rendre son récit vivant. Elle utilise beaucoup de dialogues truffés d’expression propres à la langue de l’époque. Mme Boivin Boisvert a par ailleurs fait des recherches pour transmettre dans son ouvrage des informations précises sur l’époque et la vie de sa famille.

Les parents de Mme Boivin Boisvert ont vécu 11 ans à Belcourt. Ils se sont ensuite installés à Prévost (appelée Lesage à l’époque). L’auteure elle-même a vécu 5 ans en Abitibi. Après s’être mariée et avoir vécu à Montréal quelques années, elle est revenue vivre à Prévost en 1974. Elle a été présidente du Centre culturel et communautaire de la municipalité pendant dix ans et a été mairesse de Prévost de 1990 à 1992. En publiant Les amoureux du P’tit Montréal, elle concrétise un grand rêve.

Le livre a été lancé en primeur à Belcourt en mai dernier pour souligner le centenaire de cette petite municipalité qui compte maintenant 250 habitants. Mme Boivin Boisvert invite les personnes intéressées à l’histoire et à son histoire au lancement officiel de son ouvrage qui aura lieu lors des journées de la culture le dimanche 27 septembre dès 14 h au Centre culturel et communautaire de Prévost (794, rue Maple).

Imprimer