Vent de fraîcheur
Nouveau site web pour le Journal

Marc-Aurèle Filion (à gauche), Isabelle Neveu et Michel Fortier ont travaillé à la conception du nouveau site web du Journal des citoyens. C’est avec fierté et enthousiasme qu’ils étaient présents à la 3e édition du Festival de la BD de Prévost pour présenter le fruit de leur travail. (Photo: Ville de Prévost)
Isabelle Neveu

Isabelle Neveu

Isabelle Neveu a débuté son aventure avec le Journal des citoyens en 2006, alors qu’elle était âgée de 11 ans. Pendant plusieurs années, elle a participé activement au Club Ado Média, ce qui lui a permis de développer une réelle passion pour le métier de journaliste. Elle a dès lors entrepris des études dans le domaine des communications et poursuit actuellement ses études à l’UQAM au baccalauréat en journalisme. Isabelle Neveu a réalisé à trois reprises un stage d’été au sein du Journal (2013 à 2015), ce qui lui a permis d’animer à son tour le Club Ado Média ainsi que de contribuer au dossier de la rivière du Nord et de rédiger de nombreux articles. Toujours à l’écoute de ce qui se passe dans sa communauté, elle tente d’informer les lecteurs du Journal au meilleur de ses connaissances.
Isabelle Neveu

Après plusieurs mois de travail et de réflexion, le Journal des citoyens est heureux d’annoncer la mise en ligne de son tout nouveau site web, accessible dès maintenant au www.journaldescitoyens.ca. Véritable vent de fraîcheur pour la publication, ce nouveau site web interactif permet non seulement au Journal de s’intégrer dans l’ère du temps, mais le propulse également vers de nouveaux horizons.

Le rédacteur en chef du Journal, Michel Fortier, projetait déjà depuis quelques années la mise à jour du site web de la publication communautaire. L’idée de ce projet a commencé à se développer plus sérieusement lorsque le gouvernement du Québec a dévoilé, en septembre 2014, le plan culturel numérique, permettant aux organismes culturels et aux médias communautaires de prendre le virage web. Toutefois, aucun financement n’a été accordé pour le moment.

Malgré l’absence d’un soutien provincial, le Journal a décidé de mettre en œuvre la refonte du site web cet été, puisqu’il avait l’équipe pour le faire. Marc-Aurèle Filion, diplômé de la technique en informatique du Cégep de Saint-Jérôme et Isabelle Neveu, étudiante au baccalauréat en journalisme à l’UQAM, étaient motivés à s’investir dans le projet. « L’équipe me paraissait gagnante, puisque l’un apportait l’aspect technique et l’autre une connaissance des médias en ligne », souligne Michel Fortier. Il indique que le but premier de la démarche est d’aller chercher un lectorat plus jeune, puisque les nouvelles générations consultent de moins en moins les journaux traditionnels.

Un site internet plus interactif

Comparativement à l’ancien site web, qui donnait essentiellement accès aux archives de la publication en format PDF, la nouvelle plateforme diffuse l’information d’une manière propre au web. Entre autres, la navigation y est plus facile, davantage d’images accompagnent les articles et un outil de recherche puissant est accessible aux lecteurs.

Mise à jour tous les mois, la page principale s’inspire grandement de la une du Journal en format papier. On y retrouve de courts textes, qui résument rapidement l’essentiel de l’information, dans lesquels des liens cliquables permettent d’accéder aux différents articles, et ce, d’une manière très efficace. Sous l’onglet dossier est également rassemblée l’entièreté des articles qui ont été rédigés au sujet de la rivière du Nord depuis 2005 ainsi que l’ensemble des textes d’Odette Morin sur le gaz de schiste. Notons que les archives PDF du Journal y sont toujours disponibles.

Très fier du résultat, Michel Fortier précise qu’il reste quelques petits ajouts à réaliser, tel que la création dune section actualité qui permettra de publier des nouvelles entre les publications mensuelles.

Un travail de collaboration

Dès le départ, c’est l’aspect communautaire qui a poussé Marc-Aurèle Filion à s’impliquer au Journal, tout comme Isabelle Neveu le fait depuis de nombreuses années. « Le domaine des communications subit plusieurs changements en ce moment et bien des publications passent de l’édition papier à l’édition web. Je trouvais très motivant d’aider un journal communautaire, que je connaissais déjà, à faire le saut vers le web interactif », confie technicien en informatique.

Ce dernier explique que l’approche vis-à-vis un tel projet est très différente lorsqu’un technicien travaille avec un organisme sans but lucratif. « J’ai dû faire des recherches pour trouver des outils peu dispendieux et les adapter afin qu’ils répondent aux besoins du Journal, mentionne Marc-Aurèle Filion. Il ne fallait pas non plus doubler la charge de travail de l’équipe de rédaction. J’ai donc choisi des outils relativement faciles à utiliser, pour que le support d’un technicien ne soit pas absolument nécessaire. »

Plusieurs semaines ont été allouées à la recherche et à la réflexion. Il était extrêmement important pour le rédacteur en chef que le modèle choisi permette de structurer l’information de manière efficace, tout en respectant un code graphique. Soulignons que l’ensemble des collaborateurs et le conseil d’administration du Journal ont été tenus au courant des ajouts faits au site web tout au long du développement du projet. Ils ont été invités à faire part de leurs commentaires et leurs suggestions. « Marc-Aurèle et Isabelle ont travaillé dans le respect de l’équipe et ont cultivé un engouement nécessaire pour le projet », fait remarquer Michel Fortier, qui a apprécié travailler avec les deux stagiaires.

Le projet suscite beaucoup d’enthousiasme au sein de l’équipe du Journal. Celui-ci invite les lecteurs à visiter le www.journaldescitoyens.ca et à partager sur les réseaux sociaux les articles qui captent leur intérêt, afin de faire rayonner le Journal au-delà des communautés de Prévost, Piedmont et Sainte-Anne-des-Lacs.

Imprimer