Conseil de Piedmont Janvier 2016

Des parents ont demandé l’appui des élus de contre le transfert de soixante enfants de Piedmont, décidé par la Commission scolaire des Laurentides. M. Guillaume Gariepy, père de trois enfants a fait valoir que le milieu de vie des enfants au primaire est particulièrement important. Pour les résidents, mais surtout pour les parents de jeunes enfants, Saint-Sauveur est un point d’ancrage important pour les activités et la socialisation. De plus, la distance à parcourir de Piedmont à Saint-Sauveur pour ces enfants est de 3,8 kilomètres contre 6,8 km entre Piedmont et l’école Saint-Joseph à Sainte-Adèle.

Le maire Cardin a suggéré d’organiser une rencontre à Piedmont entre les parents et la Commission scolaire avant la rencontre du conseil d’établissement qui doit se tenir le 27 janvier. Pour ce faire, il a demandé qu’on lui communique les coordonnées des parents afin de les inviter. Il souhaite par cette rencontre établir un dialogue et assurer des réponses aux parents.

Budget 2015

Le Conseil a entériné une résolution pour permettre d’inclure au budget 2015 un déboursé de 501 103,78 $ réparti comme suit :

  • 142 442,53 $ pour l’achat d’un camion qui sera livré en 2016
  • 50 006,25 $ remboursement d’emprunt « Parcs et espaces verts »
  • 133 165 $ remboursement au fonds de roulement (achat rétrocaveuse en 2015 et solde emprunt pour l’auto de l’urbanisme acheté en 2013)
  • 50 400 $ projet aqueduc sous la rivière du Nord
  • 125 000 $ pour l’achat d’un terrain chemin du Pont/Rivière-du-Nord

Projet d’achats

Le budget de 2016 prévoit des dépenses d’immobilisation d’environ 2,5 millions, sans compter les projets initiés et payés par les promoteurs qui pourraient s’élever à 810 000 $. Dans ce contexte, l’administration de Piedmont a amorcé un projet d’achat à la MRC du terrain à l’extrémité du chemin du Pont et de la salle polyvalente de la gare, une prévision de dépenses de 260 000 $.

Mardi 12 janvier, le Préfet de la MRC des Pays-d’en-Haut, M. Charles Garnier, a informé les élus de l’offre d’achat de Piedmont. Le terrain près de la passerelle, chemin du Pont est un stationnement pour les usagers du Parc linéaire, prévu à l’origine pour faciliter l’accès des citoyens de Sainte-Anne-des-Lacs. On a souligné que le stationnement de la gare ne semble pas suffire pour les usagers du Parc linéaire. Le Conseil a décidé d’obtenir l’avis de la Société de plein air des Pays-d’en-Haut (SOPAIR) avant d’accepter l’offre de Piedmont qui prévoit transformer cet espace en parc.

Démarche similaire pour l’offre d’achat de la salle polyvalente : le Conseil de la MRC a prévu, comme première étape, obtenir l’avis du comité de la culture. À l’origine, des citoyens de Piedmont s’étaient élevés contre la construction de cette salle à cause du coût (292 000 $) et de l’architecture. Le maire Cardin avait fait valoir que le coût pour Piedmont était de 100 000 $, la MRC étant le maître d’œuvre. Dans ce partenariat, la salle est également utilisée pour les activités de la MRC dont Art-thé, expositions d’artistes de la MRC à l’été.

Projets d’égout

Le ministère des Affaires municipales et de l’occupation du territoire (MAMROT) a exigé un meilleur encadrement des projets d’égouts hors normes. Ainsi le Conseil a adopté un règlement pour le projet chemin de la Montagne. Les propriétaires devront installer un système de pompage « Pro-Step » au coût de 12 000 $. Le DG explique que le sol dans ce secteur ne permet pas l’installation de champs d’épuration. La technologie retenue devrait résoudre le problème des fosses septiques scellées existantes.

Quant au projet d’égout, chemin des Bouleaux et chemin des Pins, le nouveau règlement exigera que les propriétaires doivent assurer le fonctionnement d’un système de traitement primaire (fosse septique sans champ d’épuration)

Brèves

Plaisirs sur neige se tiendra le samedi 6 février. Huit personnes ont manifesté leur intérêt à participer au Comité des aînés. La paroisse Notre-Dame-des-Pays-d’en-Haut a sollicité l’appui financier de la municipalité pour le parrainage d’une famille syrienne.

Une consultation publique est prévue le 16 février à 19 h par la MRC des Pays-d’en-Haut sur le plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) 2016-2020. La rencontre du 16 février se tiendra à l’hôtel de ville de Saint-Sauveur. On peut consulter le sommaire du projet sur le site Internet de la MRC, www.lespaysdenhaut.com.

Imprimer