Décès de Raymond Roy
Un maître, un mentor, un artiste grandiose nous quitte !

Raymond Roy
Salle de Nouvelles
Salle de Nouvelles

Les derniers articles par Salle de Nouvelles (tout voir)

Nicole Deschamps-Le 31 octobre 2015, Raymond Roy nous a quittés, lui que nous avons connu davantage comme artiste peintre, illustrateur, professeur de peinture, organisateur d’événements artistiques et fondateur du ciné-club de Prévost.

Arrivé en 1990 à Prévost, il s’y installe avec son épouse Marcelle dans une jolie maison pleine de lumière et de beaux espaces pour y installer leurs ateliers d’art respectifs. Ils s’impliquèrent rapidement dans la vie culturelle locale. Raymond avait auparavant travaillé à l’Office national du film à Ottawa et Montréal, à titre de concepteur, graphiste et illustrateur avec le grand Norman McLaren, fondateur du studio d’animation de ladite célèbre boîte de cinéma. Raymond avait côtoyé les grands, connu la belle école, les grands horizons, les esprits créateurs, et la belle éthique. Et il aimait transmettre. En 1993, il côtoie le tout nouveau Centre culturel et communautaire et cofonde le Ciné-Club. Il y fera toutes les illustrations pendant 10 ans en plus d’instaurer la formation au 7e art.  Plus tard, il ouvre un studio de dessin et de modèle vivant sur la rue de la Station : lieu privilégié de création, d’apprentissage, de rencontres et de réunions, en plein cœur de la vie locale (dans l’ancien magasin général). Débordant d’imagination, il initie les «Déjeuners sur l’herbe», où peintres de plusieurs villes viennent  créer dans des décors magiques, habillés de costumes d’époque, avec musique, pinceaux, ombrelles, carrioles, et chevaux s’abreuvant à la rivière…  Toutes les autres années, il ne cessera de peindre, exposer, conseiller, enseigner…

Avec lui, j’ai appris. Le concept graphique, la calligraphie, le dessin au fusain, le pastel,  la fabrication de films d’animation sur bandes 16mm qui firent la joie des petits et grands…mais surtout la gentillesse, la passion, l’éthique professionnelle, le travail d’équipe, la profondeur, et  le plaisir du travail bien fait. Et il en a inspiré plusieurs.

Un mentor, un ami part. Raymond Roy aimait Prévost et voulait y mourir. Il sera parti avant de déménager. Il laisse dans le deuil son épouse Marcelle, et leurs 4 enfants, Martin, Mathieu, Vincent et Simon.  Une messe en hommage sera célébrée à Prévost et nous vous tiendrons au courant.

Imprimer