Les parfaites-imparfaites – Un art de vivre au jour le jour

Annie et Nathalie devant une beatel, une toile qu’Annie a peinte évoquant des sentiments de paix et de liberté.Annie et Nathalie devant une beatel, une toile qu’Annie a peinte évoquant des sentiments de paix et de liberté.
Michel Fortier

Michel Fortier

directeur, rédacteur en chef chez Journal des citoyens
Michel Fortier

Les derniers articles par Michel Fortier (tout voir)

 

Rencontrer Annie et Nathalie, les deux protagonistes des Parfaites-Imparfaites c’est rencontrer la vie dans ce qu’elle a de plus pure. La vie, là! Maintenant! Toutes deux atteintes d’un cancer incurable, elles nous invitent à nous émerveiller, tout comme elles le font, entre elles et avec les autres, chaque jour.

Nathalie Prud'Homme et son «LOOK»

Nathalie Prud’Homme et son «LOOK»

Le combat contre le cancer est toujours là qui les confronte à une urgence de vivre, se lever le matin, une autre chimio, un peu de désespoir, et puis cette amitié, ce choix de vivre qui les ranime et les engage dans une nouvelle journée. Cette fois, c’était pour accrocher leurs œuvres aux murs de la gare de Prévost.

Annie Duranceau et un «Peace & love» évocateur de liberté.

Annie Duranceau et un «Peace & love» évocateur de liberté.

Venez voir leurs œuvres, allez sur Facebook voir leur engagement, puis venez les rencontrer à la gare et découvrir ce qui les anime; rencontrer deux femmes habitées par un immense désir de partage et d’amour. Elles seront présentes à la gare pour rencontrer les visiteurs dimanche 7 février, de 13 h à 15 h; vendredi 12 février, de 10 h à 12 h; et lundi 29 février, le matin de la désinstallation.

Notez que ces femmes inspirantes multiplient les projets de création et amassent des fonds pour améliorer le quotidien des familles déjà éprouvées par la maladie en donnant une partie des profits réalisés dans le cadre de leurs nombreuses activités artistiques et lors de leurs conférences. – http://ani-d.com, et lesparfaitesimparfaites sur Facebook.

Imprimer