Conseil de Prévost
Séance ordinaire du conseil municipal du lundi 8 février 2016 à 19h30

Yvon Blondin – Soirée très animée; les hausses de taxe foncière qui en touchent plus d’un ne sont pas étrangères à la situation, au moins cinq citoyens sont vigoureusement intervenus à ce sujet. Monsieur Yvon Blondin demanda au maire si un plan d’austérité ou de rationalisation au niveau de la ville sera mis en place pour stabiliser le niveau de taxe. Il semble que non, rien du tout, nous nous serions attendus à ce que les membres du conseil, particulièrement le groupe des 5, déchirent leurs chemises sur l’estrade citoyenne pour réduire la taxe foncière au maximum pour l’année 2017. Eh bien non ! Le calme qu’ils dégagent est pour le moins troublant; on croirait que personne n’est imputable dans cette adminstration municipale.

Les séances du conseil seront bientôt disponibles sur le Net, mais seulement le volet audio, dommage; voir nos conseillers en action aurait fourni, pour les personnes qui ne peuvent jamais se rendre à la salle du conseil, une très bonne occasion d’évaluer leur capacité. Des raisons économiques ont été évoquées. Le maire Richer et monsieur Brunet ont voté contre.

Gestion réglementaire

Le règlement 695 fut adopté. Celui-ci est relatif aux règles de régie interne de séances plénières, comités et commissions du conseil municipal: un document contenant 26 points. Notre greffier, monsieur Laberge a dû en faire la lecture au complet. Le tout semblable à une séance d’épilation, le GBS (gros bon sens) aurait très bien pu parer à toutes ces actions. Encore une fois, messieurs Richer et Brunet votèrent contre.

Module – Gestion des contrats

Plusieurs contrats furent renouvelés pour 2016. En voici quelques-uns: Fourniture de pierre concassée accordée à la firme UNIJACK pour la somme de 57 770 $. – Fauchage des accotements à la compagnie Entreprise LAKE : 14 857 $. – Achat de 600 tonnes de sel de déglaçage additionnel par l’entremise de l’union des municipalités du Québec: 56 826 $. – Service de vérificateur externe Goudreau et Poirier : 20 500 $. – Rénovations des toilettes de l’hôtel de Ville : 5 000 $.

Varia

La Ville a donné son appui à la démarche citoyenne visant l’implantation d’une école secondaire à Prévost. Le conseiller Brunet a soulevé la question monétaire: « Est-ce que la Ville aura à contribuer financièrement ? » Rappelez-vous que notre Ville a déjà souscrit 1 600 000 $ pour l’établissement d’une école primaire dans notre secteur il y a trois ans. Monsieur Richer a clos le point en disant que nous n’en sommes pas encore à discuter des coûts.

Il fut question aussi d’un grief entre le syndicat et un membre de l’hôtel de ville. Rien de plus n’a transpiré de cette histoire; la conseillère Léger ajoute que ce n’est pas la place, devant le public, pour discuter de cette cause. Un citoyen mentionne, à la période des questions que ce dossier aurait dû se régler hors cours depuis longtemps. À suivre…

Un dernier point, mais non le moindre, fut ajouté au varia par le conseiller Badertscher. Celui-ci demandait le retrait de monsieur Richer du CA de la Régie intermunicipale de l’aréna de la Rivière-du-Nord. Il évoque le manque de réponse aux nombreuses questions qui sont adressées au maire, exemple: à la première période de questions, un citoyen demanda à monsieur Richer quels étaient les revenus anticipés pour 2016. Le maire répondit qu’il n’avait pas ces données. Pourtant les glaces sont pratiquement prêtes à accueillir les sportifs. De fait, après le vote, monsieur Richer a dû céder sa place au conseiller Badertscher tout en lui garantissant son entière collaboration. Ceci est une démonstration que le pouvoir politique à Prévost a déjà changé d’axe.

Imprimer