Conseil de Ste-Anne-des-Lacs – Mars 2016

Assemblée du conseil, le lundi 14 mars, à 20 h présidée par la mairesse Monique Monette-Laroche. Tous les membres du conseil étaient présents à l’exception du conseiller Jean Sébastien Vaillancourt.

Point de vue en ouverture d’assemblée

La mairesse fait part de ses discussions avec le MTQ concernant le chemin SADL et prévoit de bonnes nouvelles dans un avenir rapproché.– Serge Grégoire annonce que sur 162 échantillons sur la qualité des eaux des lacs de la municipalité seulement deux se sont avérés de mauvaise qualité.– Sylvain Harvey annonce que le CCE développera un programme de promotion pour l’arrivée des bacs bruns en septembre.

Entrefilet

Pour le mois de février, les comptes payés sont de 207 578 $ et les payables sont de 200 061 $.

Adoption du règlement no 397-2016 divisant le territoire en 6 districts électoraux, le plus petit sera de 509 électeurs et le plus grand 534.

Luce Lépine et Jean Sébastien Vaillancourt seront du comité des finances et des ressources humaines, tandis que Normand Lamarche siégera sur celui des travaux publics.

Le mois de la Jonquille pour le cancer sera avril et la Société Alzheimer soulignera la 10e édition par une marche le 29 mai prochain dans diverses municipalités de la région des Laurentides. La Munici-palité encourage la population à y participer activement.

Un panneau d’accueil sera installé à l’entrée de la municipalité et le mandat a été confié à Enseignes des Laurentides au coût de 11 500 $.

Renouvellement de l’Entente relative à la propriété des amendes découlant de la poursuite de certaines infractions criminelles devant la cour municipale commune de Saint-Adèle avec la collaboration de la Sûreté du Québec, qui permet un désengorgement de la cour de Saint-Jérôme.

Le contrat pour l’asphaltage des chemins de la municipalité a été confié à Entreprises Lake inc. pour 248 350 $. Il est intéressant de souligner au passage que les soumissions marquaient des baisses de 20 à 25 % dues à la baisse du prix des hydrocarbures.

Le coût des études pour le déplacement du ruisseau de la décharge du lac Johanne est de 15 000 $; et l’achat des équipements nécessaires pour l’acquisition des données lacustres (fixation du niveau de l’eau) du lac Ouimet sera de 4 175 $.

Demande d’un certificat d’autorisation pour l’installation d’un quai pour le projet du parc municipal de l’île Benoit auprès du MDDELCC (ministère du Développement Durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques).

Constats d’infraction au 13, chemin des Plaines, pour l’exploitation d’un restaurant sans permis.

Demandes d’aide financière relative à la Fête nationale du Québec, et au programme d’assistance au loisir pour des personnes handicapées pour la région des Laurentides.

Questions du public

L’échevin Sylvain Harvey demande si le projet de l’île Benoît peut causer des problèmes avec les assurances responsabilité de la Municipalité ? Aucun! de répondre le directeur général de la Municipalité.

Monsieur Geoffrion veut savoir où sont les économies de 40 000 $ dont la mairesse parle au sujet des frais d’entretien du chemin SADL où plusieurs accidents ont eu lieu récemment. La mairesse lui répond fermement d’attendre le mois d’avril pour en savoir davantage.

Un cri du cœur de monsieur Lefebvre au sujet d’un voisin encombrant qui ne respecte pas le droit de passage accordé, circule en VTT à toute heure de la nuit, a endommagé sa haie, et se fout carrément des avertissements répétés. Des demandes d’intervention à la Sûreté du Québec et à la Municipalité afin de l’aider à retrouver la quiétude sur sa propriété, n’ont apporté aucun résultat. – La mairesse a promis de prendre le dossier en main et d’apporter toute l’attention nécessaire pour corriger la situation tout à fait inadmissible pour un propriétaire qui ne demande que de vivre en paix.

Pour le quai que l’on veut installer à l’île Benoît, est-ce que l’on respecte les normes réglementaires de la Municipalité, se demande un contribuable ? Oui ! de répondre le conseiller Lamarche et les subventions reçues en ce moment pour le projet se chiffre à 32 000 $.

Monsieur Bourgouin demande si on a commencé à faire des remboursements pour la caserne de pompier ? – Le directeur général répond par l’affirmative pour la partie dont la Municipalité est responsable et que la partie du financement gouvernemental le sera bientôt à la suite de l’envoi du rapport final d’activité.

L’assemblée s’est terminée à 21 h 50

Imprimer