Lucie Papineau, toujours active

Lucie Papineau, bénévole responsable de la bibliothèque de l'école primaire des Falaises est visiblement heureuse de contribuer à développer le goût de la lecture auprès des jeunes.Lucie Papineau, bénévole responsable de la bibliothèque de l'école primaire des Falaises est visiblement heureuse de contribuer à développer le goût de la lecture auprès des jeunes.
Jasmine Valiquette
Jasmine Valiquette

Les derniers articles par Jasmine Valiquette (tout voir)

Jasmine Valiquette – J’ai fait une belle rencontre avec une détective privée, une femme politique, une passionnée des livres et des fleurs. J’ai rencontré une femme sereine, tranquille et à la fois débordante d’énergie. Lucie Papineau aura 70 ans à l’automne prochain, elle ne fait pas son âge; son discours, son sourire et son regard vif font d’elle une personne remarquablement intéressante. Elle a un vécu hors du commun à faire envie et elle est toujours de son temps.

Femme forte, harmonieuse et conciliante. À 40 ans, elle a fait une technique policière et de là son intérêt à devenir détective privée. Elle a été présidente et directrice générale du Bureau Investigation Métropol, agence de détectives privés ici, à Prévost. Elle était propriétaire de cette entreprise qui comptait six employés, dont trois femmes et trois hommes. Elle a côtoyé les plus grands criminels du Québec. Elle a été première vice-présidente de Consultants Jéroboam, cabinet-conseil en gestion des ressources humaines en relations de travail, qui appartenait à son mari, feu Robert Beullac.

Politique…

C’est à l’âge de 50 ans qu’elle est entrée dans la vie politique. Elle a occupé différentes fonctions au sein du Bloc québécois et du Parti québécois de 1993 à 1996. Elle a été élue députée du Parti québécois dans Prévost, à l’élection partielle, en avril 1997 et réélue en 1998 et 2003. Elle a été Secrétaire d’État aux Régions-ressources et adjointe parlementaire du ministre d’État aux Régions. Elle a été ministre déléguée à Industrie et Commerce dans le cabinet Landry. Elle a pris sa retraite en 2007, quoiqu’elle a réintégré la vie politique en tant que directrice du cabinet de la ministre de la Famille de mai 2012 à octobre 2013… et quoi encore ! Son curriculum vitae est à couper le souffle, reflétant ses intérêts et tous ses projets, réalisés ou pas, mais sur sa liste des choses à faire.

Elle a beaucoup de gratitude envers son mari qui l’a épaulée et soutenue tout au long dans sa vie politique. Il aura été son meilleur conseiller et son bon guide. Il l’admirait et croyait en elle, à son bon jugement à sa persévérance et en sa loyauté.

Des livres, des fleurs et un potager…

Sans s’en rendre compte, c’est son petit fils qui l’a amenée dans « son école primaire des Falaises » où on avait besoin de bénévole-responsable à la bibliothèque. Elle y œuvre cinq jours par semaine; pour elle, c’est une vraie belle activité, elle se rend à l’école à pied, tout près de chez elle. Il y a trois ans, la bibliothèque comptait 1000 livres pour enfants et aujourd’hui on y compte plus de 6500 livres. Elle est impliquée dans la façon de couvrir les livres pour mieux les préserver et aussi dans les achats de ceux-ci chaque année. C’est une belle réalisation pour l’école, en collaboration avec les professeurs. Lucie a développé une passion… ces tout-petits qui empruntent des livres dans « sa » bibliothèque toute garnie… Elle s’occupe même du potager de l’école primaire des Falaises durant les vacances d’été. Dans ce potager, les enfants sèment des légumes et Lucie en assure l’arrosage et l’entretien… et la récolte !

Après les livres et le potager… il y a les fleurs. Elle et sa sœur Christiane s’occupent du « Jardin de Régine » à la maison des soins palliatifs de Saint-Jérôme. Elles y font la maintenance durant la période estivale. Elles donnent aux fleurs un soin particulier, une tendre attention, un passe-temps tranquille, tout doucement et simplement. Et … grâce à elles… elles sont belles, les fleurs des plates-bandes de la maison des soins palliatifs de Saint-Jérôme.

De toutes ses passions, il y a son fils de 47 ans, Robert, et ses deux petits-fils, Kevin et Ulrick, qu’elle chérit au quotidien, vu qu’ils demeurent tout près de chez elle.

Elle a aussi la fièvre des voyages : depuis 2003, elle a visité 37 pays. Elle adore voyager avec ses partenaires, ses sœurs et amies… à ce rythme, elle aura fait le tour du monde avant longtemps.

C’était une belle rencontre avec une femme accomplie et déterminée, une femme qui profite de la vie, remplie de projets, des petits et des grands… une belle inspiration pour ceux et celles qui aiment vivre intensément dans leur communauté, une belle inspiration pour l’auteur de ces lignes.

Imprimer