Madeleine Sherwood nous a quittés

Madeleine SherwoodMadeleine Sherwood
Salle de Nouvelles
Salle de Nouvelles

Les derniers articles par Salle de Nouvelles (tout voir)

Une comédienne très connue et une voisine de Saint-Hippolyte

Gary Selby et Michel Fortier-L’actrice Madeleine Sherwood, née Thornton, est décédée à 93 ans le 23 avril dernier. Plusieurs se souviendront d’elle dans le rôle de la mère supérieure dans la série télé Sœur volante auprès la de comédienne Sally Field. Elle a vécu plus de 40 ans à Saint-Hippolyte. Grande actrice du cinéma, elle a joué avec Paul Newman, Elizabeth Taylor et elle a travaillé avec Hitchcock. Sur les planches à New York elle était l’actrice favorite de Tennessee Williams dans les années 50 et 60.

Madeleine Sherwood

Madeleine Sherwood

On apprend, sur le site des Résidences funéraires Desrosiers et fils, que Madeleine est née à Montréal, de Yvonne Villard Thornton et Laurence Thornton. Ses grands-parents Dr et Madame Paul Villard, de Saint-Étienne venait de  France, avant de venir enseigner à l’université McGill de Montréal. C’est en l’honneur de ses grands-parents paternels, Dr et Madame A.W. Thornton que l’aile de dentisterie de l’université McGill fut nommée.

Madeleine a débuté sa carrière d’actrice à Montréal avec Christo-pher Plummer et par la suite déménagé à New York pour se produire dans plus de 18 spectacles sur Broadway. Elle poursuit sa carrière à Hollywood pour tenir des rôles dans des films tels Cat on a hot tin roof,  Sweet bird of youth et  Baby doll.

Madeleine est toujours demeurée citoyenne canadienne et a été honorée à deux reprises par l’ordre du Canada soulignant son travail comme artiste canadienne. Les intéressés pourront prendre connaissance sur le site Web de l’activiste qu’elle fut et de la reconnaissance que lui témoigna le journal Le Sentier dans des textes de Joanne Clark.

Elle a une fille, deux petits-enfants et six arrière-petits-enfants qui demeurent au Québec et en Ontario. Sa dernière résidence a été le cottage bâtit par son grand-père, Dr Villard, il y a 110 ans au lac Cornu, à Saint-Hippolyte. Elle adorait cette résidence familiale et sa petite embarcation rouge nommée  « la Madeleine ».

À lire sur le même sujet :

Textes du Journal le Sentier, une courtoisie de Nicole Chauvin :

Article récent (mai 2016) du Journal e Sentier :

Article du New York Time :

Imprimer