Echo Sainte-Anne-des-Lacs – Juin 2016

Assemblée du conseil du lundi 13 juin, à 20 h, présidée par la mairesse Monique Monette Laroche. Tous les membres du conseil sont présents à l’exception du conseiller Sylvain Harvey.

Point de vue en ouverture d’assemblée

La mairesse annonce qu’il y aura un forfait avec Bio-services pour les analyses d’eau, le 18 juin et le 20 août de 9 h à 13 h, au parc Henri-Piette, les intéressés pourront se procurer les bouteilles d’échantillonnages sur place. Serge Grégoire rappelle que les chiens Pittbull sont interdits sur le territoire de Sainte-Anne-des-Lacs. Sylvain Charron est heureux d’annoncer que la collecte pour le cancer a rapporté 1 042 $. Luce Lépine annonce que les nouveaux membres au CCU sont madame Manon Lapointe et monsieur Jacques Geoffrion.

Entrefilet

Pour le mois de mai, les comptes payés sont de 134 826$ et les payables sont de 216 966$.

Quelques dépenses excédant 2500$ qui apparaissent à l’ordre du jour de l’assemblée : Enseignes Laurentides, 10 800 $ pour la conception de l’affiche qui identifie la municipalité à l’intersection du chemin Avila et le chemin SADL; Maintenance Patrick Laroche 21 638 $ et Excavation Kevin Barrett 17927$.

Le renouvellement de la convention collective entre la Municipalité et le Syndicat canadien de la fonction publique, section locale 3894 couvre la période du 1er janvier 2015 au 31 décembre 2019.

Mme Christine Valiquette, directrice du service de l’Urbanisme sera en congé de maternité du 25 juillet 2016 au 15 septembre 2017, elle sera remplacée par monsieur Saint-Vincent Rioux durant cette période.

La vente par shérif du lot 5558137, terrain situé sur le chemin Fournel, n’aura pas lieu parce que le propriétaire n’a pas été signifié adéquatement.

Afin de recevoir la contribution gouvernementale qui lui a été confirmée, la Municipalité s’est engagée à respecter les modalités du guide relatif au programme de la taxe sur l’essence et de la contribution du Québec (TECQ) pour les années 2014 à 2018. La Municipalité s’engage ainsi à être seule responsable des choix et des exécutions de travaux d’infrastructures qu’elle réalisera et à dégager les gouvernements du Canada et du Québec de toute responsabilité.

Adoption du règlement 401-2016 autorisant une dépense de 33 000$ et un emprunt de 24 750 $ pour l’asphaltage du chemin des Orignaux. Le partage des coûts sera de 25% par la Municipalité, soit 8 250$ et 75%par les résidents, soit 24 750 $ avec une période de remboursement amorti sur 20 ans qui sera prise sur leur compte de taxes.

Autorisation de déplacement de fils d’un poteau de Bell situé au 9, chemin Fournel au coût de 4 551$.

Conformément aux modalités d’application du volet Redressement des infrastructures routières locales (RIRL), le Conseil autorise la présentation d’une demande d’aide financière au ministère des Transports et confirme son engagement à faire réaliser les travaux selon les modalités établies dans le cadre du volet RIRL.

L’accès au lac Marois pour les embarcations par le site d’accès à l’eau de l’île Benoit est interdit excepté pour les embarcations de la municipalité et les tarifs de location seront de 10 $ l’heure pour les résidents et de 30 $ pour les non-résidents.

Autorisation pour l’achat de deux panneaux de signalisation pour le service de Loisirs; le prix sera de 465$ chacun plus 68 $ de frais de manutention.

Questions du public

Le conseiller Serge Grégoire demande à la mairesse ce qu’il arrive avec la subvention promise par Québec pour la construction d’un aréna et d’une piscine dans la MRC des Pays-d’en-Haut; la mairesse répond que cette subvention avait été reconfirmée par la ministre Christine Saint-Pierre.

Une contribuable s’inquiète du bas niveau de l’eau du lac Saint-Amour et demande pourquoi, la mairesse a répondu que la réfection d’un ponceau devrait corriger la situation.

Monsieur Geoffrion suggère de relever le nouveau panneau d’affichage à l’entrée de la municipalité et d’y aménager un espace fleuri. La mairesse a répondu favorablement à la hausse du panneau d’affichage, mais elle s’est montrée plus réservée quant à l’aménagement de l’espace fleuri.

Messieurs Renaud et Dompière se plaignent de l’errance de chiens sur leur terrain et demandent l’aide de la Municipalité; le directeur général a répondu que ce genre de plainte est très difficile à gérer et qu’un constat d’infraction ne règle pas tout parce qu’il faut encore le prouver.

L’assemblée s’est terminée à 21 h 45.

Imprimer