Coup de cœur Riopelle

L’Hommage à Rosa Luxembourg est la plus grande œuvre jamais réalisée par Jean-Paul Riopelle. Il s’agit d’une séquence de 30 tableaux intégrés en un triptyque d’une longueur de 40 mètres. Riopelle entreprend la réalisation de cette immense composition à son atelier de l’Île-aux-Oies en novembre 1992, après avoir appris la mort à Paris de son ancienne compagne, la peintre américaine Joan Mitchell, avec qui il a partagé sa vie pendant près de 25 ans.L’Hommage à Rosa Luxembourg est la plus grande œuvre jamais réalisée par Jean-Paul Riopelle. Il s’agit d’une séquence de 30 tableaux intégrés en un triptyque d’une longueur de 40 mètres. Riopelle entreprend la réalisation de cette immense composition à son atelier de l’Île-aux-Oies en novembre 1992, après avoir appris la mort à Paris de son ancienne compagne, la peintre américaine Joan Mitchell, avec qui il a partagé sa vie pendant près de 25 ans.

Les petits voyages de Rodolphe : visite du Pavillon Pierre Lassonde du MNBAQ (Musée national des beaux-arts du Québec)

Rodolphe Girard – À ne pas manquer au Pavillon Pierre Lassonde du Musée national des Beaux-arts de Québec, le passage Riopelle, couloir souterrain qui le relie au pavillon central du musée. Vous pourrez admirer l’Hommage à Rosa Luxemburg, une séquence de 30 tableaux intégrés en un triptyque d’une longueur de 40 mètres réalisée par Riopelle à son atelier de l’île aux Oies en novembre 92 à l’aide de bombes aérosol. Il avait réalisé cette œuvre après avoir appris la mort de son ancienne maîtresse, la peintre américaine Joan Mitchell.

Avec une façade sur la Grande Allée à Québec, cet édifice tout de verre est baigné d’une lumière naturelle et est à l’opposé de l’idée que l’on se fait d’un musée. Les matériaux employés lui donnent une perspective éclatée et font que cette bâtisse, qui est en porte-à-faux, s’imbrique l’une sur l’autre et lui donne un cachet futuriste.

Ce pavillon a coûté 103 millions $, dont 75 % proviennent des gouvernements fédéral, provincial et municipal, le 25 % restant vient du privé dont un don de 10 millions de Pierre Lassonde.

Vous y retrouvez une toiture végétale, un auditorium avec ouverture vitrée, un élévateur d’une largeur hors du commun avec porte avant et arrière, pour faciliter l’accès aux personnes à mobilité réduite, un restaurant légèrement surélevé avec aire ouverte, entouré de peintures et de bronze et une exposition d’art contemporain sur 3 niveaux.

Comme le dit le guide d’information du pavillon « Offrez-vous l’art dans toutes ses expressions ». À conseiller pour une destination culturelle pour vos vacances même si l’aventure m’est apparue plus architecturale que muséale.

 

Le pavillon Pierre Lassonde

Le pavillon Pierre Lassonde

 

La toiture végétale du pavillon

La toiture végétale du pavillon

Imprimer