De la Forêt à internet

Photo : Denise et Richard Pelletier;
Comité de rédaction et d’édition du volet botanique - Joanne Senécal, André Sabourin (derrière), Diane Barriault, Richard Pelletier (derrière), Denis Paquette, Louise Racine (derrière), Carole Beauchesne et Anne Aumont.Photo : Denise et Richard Pelletier; Comité de rédaction et d’édition du volet botanique - Joanne Senécal, André Sabourin (derrière), Diane Barriault, Richard Pelletier (derrière), Denis Paquette, Louise Racine (derrière), Carole Beauchesne et Anne Aumont.
Salle de Nouvelles
Salle de Nouvelles

Les derniers articles par Salle de Nouvelles (tout voir)

Découverte de la flore du massif

Denys DuchesneJuin aura été un mois faste pour les amateurs de la flore du massif. Une visite sur le terrain à Saint-Hippolyte qui aura regroupé une quarantaine d’amateurs jusqu’au nouveau site Internet s’ouvrant sur la flore du massif mis en ligne par le Comité régional pour la protection des falaises.

Accueillis au centre Roger-Cabana le 11 juin dernier, les amants de la flore du massif ont été comblés tant par ce qu’ils ont vu que par ce qu’ils ont entendu tout au cours de cette visite que tous ont vivement appréciée.

Quelques observations pour nous rappeler l’importance de ce qu’on peut y voir. La forêt du massif fait partie du domaine bioclimatique de l’érablière à bouleau jaune. Les peuplements matures sont dominés par l’érable à sucre et le bouleau jaune. Selon les conditions variables de la pente et du drainage du sol, on trouve d’autres essences comme le hêtre à grandes feuilles, le sapin baumier, l’érable rouge, le chêne rouge, le pin blanc et l’épinette blanche. Quelques arbustes comme l’érable à épis et le noisetier à long bec, ainsi que des plantes herbacées comme la chimaphile à ombelles et la médéole de Virginie sont également caractéristiques de cette forêt. Des plantes rares y subsistent en raison de la particularité géologique des escarpements.

Profiter de ce territoire tout en préservant son intégrité constitue un défi bien actuel. Non seulement est-il nécessaire de conserver la forêt du massif, mais il faut en protéger la biodiversité. Nous voulons que les générations futures puissent observer avec ravissement érythrones et orchidées, sentir la douceur des mousses et se reposer à l’ombre des grands chênes.

Le volet botanique mis en ligne par le CRPF sur son site s‘inscrit dans cette patiente et admirable marche vers la connaissance et la préservation. Élaboré par une équipe remarquable, le site comblera tous les amateurs et amants de la flore. Il suffit de se rendre sur parcdesfalaises.ca et de cliquer sur l’image FLORE. De là, vous découvrirez la richesse de la flore du massif et également sa fragilité. Ce volet botanique d’une qualité exceptionnelle présente quelques-unes des 500 espèces végétales qui ont été observées. Regroupés sous différents thèmes, vous trouverez dans ces rubriques des textes décrivant les plantes et des photos permettant de les reconnaître. Un clic sur les onglets ou sur les photos vous réservera d’agréables découvertes. Bonne exploration virtuelle et réelle! Parcdesfalaises.ca et vous y êtes. Ne vous en privez pas.

Le volet botanique qui vous est offert sur le site du CRPF a été conçu, développé et mis en ligne par une équipe chevronnée, dédiée et absolument heureuse du résultat comme en témoigne la photo sur laquelle on les retrouve tous et toutes.

Imprimer