Festival des Contes maltés

Les organisateurs Benoit Davidson (centre) et Noémi Thébalt (droite) accompagnés de Vincent Bell, technicien du son (gauche).Les organisateurs Benoit Davidson (centre) et Noémi Thébalt (droite) accompagnés de Vincent Bell, technicien du son (gauche).
Félix Tarabulsy
Félix Tarabulsy

Les derniers articles par Félix Tarabulsy (tout voir)

Félix Larose-Tarabulsy – La 4e édition du festival des Contes maltés a eu lieu le samedi 16 juillet 2016. Conteurs, musiciens et poètes se sont rassemblés pour ce qui pourrait bien être la dernière édition de l’évènement.

Les activités du festival des Contes maltés ont débuté le samedi 16 juillet dès 10 h du matin et se sont enchaînées jusqu’à minuit dans trois lieux différents de Val-David. La douzaine d’artistes et la douzaine de bénévoles, formant la « caisse de 24 artistique » pour utiliser les mots de l’organisateur Benoit Davidson, ont offert aux spectateurs des contes, des pièces musicales et des poèmes, le tout arrosé par la bière de la brasserie du Baril Roulant.

Cette 4e édition du festival fut la plus courte de toutes. Les années précédentes le festival s’étalait sur trois jours alors que cette année, il n’a duré qu’un jour. La baisse de l’envergure du festival est due principalement au temps, à l’argent et l’énergie que son organisation demande aux responsables. « Le but c’est de se faire du fun et non de ne plus pouvoir combler nos tâches quotidiennes », explique monsieur Davidson. « En organisant une journée comme ça, on se rend compte que “small is beautiful” », a ajouté André Lemelin, parrain de l’événement. En fait il s’agit fort probablement de la dernière édition du festival. Tirant sa révérence, Benoit Davidson a décidé d’enterrer le festival des Contes maltés à moins que quelqu’un ne souhaite prendre la relève.

L’entité même des Contes maltés ne cesse cependant pas d’exister. Des évènements ponctuels tels que des soirées de danse ou de poésie pourront encore y être affiliées même si le festival lui-même a rendu l’âme.

Imprimer