Les céramistes nous enchantent

Photo: Gabrielle Girard;
Le 8 juillet dernier l’inauguration officielle de la 28e édition des 1001 pots était lancée en présence des exposants.Photo: Gabrielle Girard; Le 8 juillet dernier l’inauguration officielle de la 28e édition des 1001 pots était lancée en présence des exposants.
Alexandra Girard

Alexandra Girard

Journaliste stagiaire 2015-2016 chez Journal des citoyens
Alexandra Girard

Les derniers articles par Alexandra Girard (tout voir)

28e édition des 1001 pots

Alexandra Girard – Le 8 juillet dernier, le Bal des lucioles a inauguré l’ouverture de la 28e édition des 1001 pots; incontournable exposition de céramique se déroulant annuellement à Val-David. C’est sous une lueur féérique, favorisant l’enchantement et la découverte, qu’apparaissaient éclairées par mille et une bougies les poteries de plusieurs artisans québécois.

Photo:Gabrielle Girard Le céramiste Dudziack Jindrich proposait de mignons trolls de jardin qui protègent et veillent sur les fleurs.

Photo:Gabrielle Girard
Le céramiste Dudziack Jindrich proposait de mignons trolls de jardin qui protègent et veillent sur les fleurs.

Durant la soirée, les intéressés ont pu rencontrer les différents céramistes sur place. La formation musicale Triple Pursuit – un heureux mélange entre musique du monde et sonorités jazzées – a accompagné les échanges entre participants et artistes qui discutaient, verre à la main, la beauté des objets les entourant. Théières, tasses, vinaigriers, coquetiers, bols, vases à la forme minimaliste ou insolite : il y en avait réellement pour tous les goûts.

Le Jardin de Silice, avec ses grillages enfermant des milliers de morceaux de poteries cassées, a offert sous l’éclairage tamisé de chandelles, une expérience hors du commun qui appelait à la sérénité. Puis, comme chaque année, la maison de thé Camellia Sinensis était présente pour servir à ceux qui le désiraient une boisson chaude dans une tasse confectionnée par un artisan d’ici. Pour la porte-parole de l’évènement, Frédérique Bonmatin, qui pratique le métier de céramiste depuis maintenant 18 ans, « les 1001 pots c’est l’occasion de rencontrer une communauté de céramistes qui apprécient le travail de chacun parce que nous comprenons tout le travail qu’il y a derrière chaque pièce ».

Lorsqu’on choisit une poterie, « on la choisit avec notre cœur », a-t-elle ajouté, en indiquant d’une main les curieux farfouillant les allées à la recherche de la perle rare. Il en va de même pour Evelyne Rivest-Savignac, artiste native de Sant-Jovite, pour qui chaque pièce « est un bijou; il y a énormément d’étapes avant d’arriver à un truc achevé mature et professionnel. Cela vaut beaucoup plus que le prix qui est inscrit ». À l’honneur, la délicate porcelaine artisanale aux couleurs pastel de Marie-Hélène Robillard, mais également les tasses humoristiques de Hugo Didier dont les inscriptions savoureuses font sourire à coup sûr : « cé fait icitte » ou encore « not made in China ».

La 28e édition des 1001 pots se poursuit jusqu’au 14 août 2016. Plusieurs activités sont au menu dont les ateliers d’initiation au tournage, le lancement du livre Les hommes sont faits d’argile de Gilles Derome et le concert Son et brioches avec Marie-Christine Gabillet à la harpe.

Imprimer