1,2 million pour la SADC

Le renouvellement de la subvention a été annoncé par le député de Laurentides-Labelle, David Graham, en présence de membres de l’équipe de la SADC des Laurentides ainsi que de leurs partenaires.Le renouvellement de la subvention a été annoncé par le député de Laurentides-Labelle, David Graham, en présence de membres de l’équipe de la SADC des Laurentides ainsi que de leurs partenaires.
Félix Tarabulsy
Félix Tarabulsy

Les derniers articles par Félix Tarabulsy (tout voir)

1,2 million en trois ans pour la SADC des Laurentides

Félix Larose-Tarabulsy  David Graham, député de la circonscription Laurentides-Labelle, a annoncé le 17 août l’injection de 1 246 086 $ dans la SADC des Laurentides pour appuyer le développement de l’économie locale.

C’est au nom de M. Navdeep Bains, ministre de l’innovation, des Sciences et du Développement économique, que David Graham a annoncé cette subvention de 1,2 million sur trois ans à la société d’aide au développement des collectivités (SADC) des Laurentides. « C’est une excellente nouvelle qui nous permet de poursuivre notre travail de terrain auprès des entrepreneurs et des municipalités », commente Martine Paiement, présidente de l’organisme.

Un soutien aux entrepreneurs locaux

Depuis plus de 30 ans maintenant, la SADC contribue à l’émergence, au maintien et à l’expansion d’entreprises des MRC des Pays-d’en-Haut et des Laurentides. L’organisme poursuit cet objectif en offrant aux entrepreneurs locaux des services de conseil, des services de mentorat et en investissant financièrement auprès de ces entreprises. Durant l’année 2015-2016, en travaillant avec une trentaine d’entreprises et entrepreneur, la SADC a contribué à la création de 80 emplois et au maintien de 257 autres. Une étude de Statistique Canada estime que le taux de survie des entreprises profitant des services des SADC est de 76 %, soit 26 points de pourcentage plus élevé que le taux du groupe contrôle.

La SADC offre également un prêt « Écoresponsable » visant à financer l’adoption de pratiques environnementales ainsi qu’un prêt « Commerce électronique » qui a l’objectif de permettre aux entreprises de développer une boutique en ligne et d’augmenter leur visibilité sur internet.

Jean-Marc Nantel, président de l’entreprise Montagne Explore, a fortement bénéficié du soutien offert par la SADC. Pour lui, ces organisations d’aide au développement régional sont essentielles vu les particularités des régions. « Les services sont dilués en région. La SADC a des bras dans toutes les directions et peut aider les entrepreneurs à avoir accès à toutes les ressources disponibles ».

La subvention dans son contexte

Ayant lui-même grandi dans les Laurentides, M. Graham valorise beaucoup le développement de la région. Selon lui, le développement de la région doit d’abord passer par une amélioration de l’accès à internet. « C’est le grand égalisateur. Sans un accès rapide et fiable à internet, les entreprises régionales ne peuvent concurrencer les villes ». Ainsi, pour pleinement bénéficier de cette aide, les entreprises locales ont besoin d’accès internet. Cet enjeu d’accès internet fait d’ailleurs partie des projets de développement régional du gouvernement fédéral. (Voir article « Internet une priorité » pour plus d’information sur cette question).

Martine Paiement-Présidente de la SADC des Laurentides, David Graham-Député fédéral de Laurentides-Labelle, Syvlie Bolduc-Directrice générale de la SADC des Laurentides et Jean-Marc Nantel-Président de Montagne Explore.

Martine Paiement-Présidente de la SADC des Laurentides, David Graham-Député fédéral de Laurentides-Labelle, Syvlie Bolduc-Directrice générale de la SADC des Laurentides et Jean-Marc Nantel-Président de Montagne Explore.

Sylvie Bolduc, directrice générale de la SADC des Laurentides, manifeste sa reconnaissance pour cet investissement du gouvernement Libéral, mais mentionne tout de même qu’il ne s’agit pas d’une hausse par rapport au gouvernement précédent, « C’est le statu quo depuis quelques années », dit-elle. L’entente d’investissement régionale est donc simplement renouvelée et il n’y aura pas d’augmentation des services offerts par la SADC associés à cet investissement.

La subvention de 1,2 million à la SADC des Laurentides s’insère dans le cadre d’un financement plus général de 86 millions de dollars pour les SADC et CAE de toute la province.

Imprimer