Prévost au cœur de l’avenir

Vue du lac Écho
Crédit : Claude DuchaîneVue du lac Écho Crédit : Claude Duchaîne
Salle de Nouvelles
Salle de Nouvelles

Les derniers articles par Salle de Nouvelles (tout voir)

Point de vue sur la consultation publique

Claire Boivin Boisvert – En 1991, sous ma gouverne en tant que mairesse, un colloque eut lieu pour déterminer comment les Prévostois espéraient voir se développer leur milieu de vie.

Les grandes orientations qui ressortirent de cette consultation furent :

  1. Garder le cachet campagnard en  protégeant l’environnement
  2. Encourager le commerce local et en faire la promotion
  3. Accueillir de petites industries ayant des activités intérieures et non polluantes
  4. Promouvoir les activités culturelles et sportives tout en en choisissant une ou deux d’envergure pour faire connaître Prévost
  5. Développer un tourisme de passage pour ne pas recréer un Saint-Sauveur où l’on se sentirait envahi
  6. Mettre en évidence, développer nos acquis et les faire connaître à la population tout en soutenant les nombreux organismes et bénévoles

Voici que 25 ans plus tard le visage de Prévost a bien changé. Beaucoup de nouvelles familles ont choisi de s’y établir. Plusieurs pionniers nous ont quittés et la population qui y habite depuis de nombreuses années a de la difficulté à retrouver l’ambiance de leur village d’antan. Ce qui est normal, car rien ne reste statique.

Dans mon quartier des lacs, plus précisément au lac Écho, je peux dire que nous avons gardé nos boisés, l’accès au lac; et le service des loisirs y a installé un petit parc, acquis un tennis et le centre récréatif. Je me dois de remercier les bénévoles qui élaborent et animent des activités au Club des loisirs du Lac Echo ainsi qu’au centre récréatif. Petits et grands y trouvent leur compte.

Les chalets sont devenus des résidences quatre saisons. Plusieurs enfants d’anciens résidants y ont élu domicile et des nouveaux venus en ont joint les rangs.

Cachet champêtre pour mon quartier

Pour mon quartier nous voulons garder le cachet champêtre. Nous désirons des services de base, tels que nous les avons actuellement, puisqu’étant à proximité de Saint-Jérôme, je ne crois pas nécessaire de nous faire envahir par de grandes surfaces. Pour ceux qui sont venus y élire domicile, n’était-ce pas justement pour s’éloigner de l’atmosphère de la ville ? Il ne faudrait donc pas transposer la ville dans notre campagne.

Cependant, de se retrouver à travers différentes activités entre voisins pour mieux se connaître serait apprécié,  j’en suis certaine.

Je souhaiterais qu’à Shawbridge le patrimoine soit mis en valeur en améliorant le circuit touristique, en développant des aires de repos avec des petits cafés, un marché pour faire connaître des produits locaux, des endroits de jeux où l’on peut échanger ou lire le journal, et enfin placoter pour refaire le monde, et ce, tout en gardant un cachet de convivialité. Peut-être même en y invitant des musiciens pour égayer la place. Il ne faudrait pas passer sous silence les autres endroits qui font partie de notre patrimoine et qui se situent ailleurs pour honorer les lieux qui ont façonné Prévost. Lesage avec son église, la Shawbridge Lumber, l’ancienne école. Au lac Écho avec l’hôtel Rainville qui a été un élément important du point vu touristique et les quelques artistes qui y avaient leurs chalets, ainsi que le ski-tow. La piste de Jack Rabbit ainsi que le remonte-pente de l’autre côté de la rivière étaient à l’époque autant de facteurs pour attirer le touriste. Et combien d’autres ?

Le chemin du lac Écho traversant tout le quartier et reliant le chemin des Hauteurs à la 117 devient de plus en plus achalandé. Sa réfection serait très appréciée et l’ajout d’une voie cyclable favoriserait l’accès à la piste du P’tit train du Nord en toute sécurité. Enfin, des panneaux placés aux extrémités de la ville faciliteraient la communication des événements pour ceux qui veulent y participer.

Enfin, mon plus grand souhait est que ce rapport ait des suites concrètes. Même si des changements politiques peuvent avoir lieu sur un long terme, j’espère  que les élus en place mettront tout en œuvre pour que s’accomplissent petit à petit les besoins et désirs que les citoyens auront manifestés par cette consultation.

Imprimer