Surpopulation dans les écoles

diapo_mairesmrc-pdh
Valérie Lépine
Valérie Lépine

Les derniers articles par Valérie Lépine (tout voir)

Des maires relancent la Commission scolaire des Laurentides

Valérie Lépine – L’Association des parents et des citoyens de Piedmont a fait paraître le 11 octobre dernier un communiqué de presse annonçant la mobilisation de maires de la région dans le dossier de la surpopulation de l’école de Saint-Sauveur. Le texte qui suit résume son propos.

Les maires de Piedmont, Saint-Sauveur, Sainte-Anne-des-Lacs, Morin-Heights, Wentworth-Nord et Lac-des-Seize-Iles, en collaboration avec l’Association des parents et des citoyens de Piedmont (APCP), ont récemment envoyé une lettre à la Commission scolaire des Laurentides (CSL). Cette lettre enjoint à la CSL de soumettre une demande urgente auprès du ministère de l’Éducation, des Loisirs et du Sport (MELS) afin que des investissements soient faits dans la région pour la construction d’une nouvelle école primaire à Morin-Heights et/ou pour un agrandissement de l’école de Saint-Sauveur.

Les maires signataires de la lettre et deux membres de l’APCP : Jacques Gariépy, maire de Saint-Sauveur; Clément Cardin, maire de Piedmont; Claudine Ouellette, membre de l’APCP; Yves Baillargeon, maire de Lac-des-Seize-Iles; Frédérique Poirier, membre de l’APCP; André Genest, maire de Wentworth-Nord; Monique Monette Laroche, mairesse de Sainte-Anne-des-Lacs; et Tim Watchorn, maire de Morin-Heights. Photo courtoisie

Les maires signataires de la lettre et deux membres de l’APCP : Jacques Gariépy, maire de Saint-Sauveur; Clément Cardin, maire de Piedmont; Claudine Ouellette, membre de l’APCP; Yves Baillargeon, maire de Lac-des-Seize-Iles; Frédérique Poirier, membre de l’APCP; André Genest, maire de Wentworth-Nord; Monique Monette Laroche, mairesse de Sainte-Anne-des-Lacs; et Tim Watchorn, maire de Morin-Heights.
Photo courtoisie

À la suite des évènements récents concernant le transfert des enfants de Piedmont et dans le contexte du débordement de l’école de Saint-Sauveur, les maires signataires constatent que la croissance des effectifs scolaires est si forte dans leurs municipalités que cela exerce une pression indue sur la seule école primaire de l’aire de desserte, soit celle de Saint-Sauveur.

Et les statistiques démographiques des Laurentides démontrent clairement que c’est loin d’être terminé. Selon le bilan des régions du Québec publié en décembre 2015 par l’Institut de la statistique du Québec, les prévisions annoncent que la MRC des Pays-d’en-Haut verra sa population passer de 43 214 habitants en 2016 à 46 032 en 2021, soit près de 3 000 nouveaux habitants.

Sans revenir sur la stratégie qui a donné lieu aux travaux d’agrandissement de l’école Saint-Joseph à Sainte-Adèle, les maires exposent dans la lettre à la CSL que cet agrandissement constitue une réponse fragile et temporaire au grave problème du débordement de l’école de Saint-Sauveur.

En outre, les maires ont vu dans les récentes annonces d’investissements du MELS une fenêtre d’opportunité dans laquelle s’inscriraient pleinement leurs demandes.

La construction d’une école primaire dans la municipalité de Morin-Heights entraînerait d’abord un désengorgement de l’école de Saint-Sauveur, offrirait une école de proximité pour l’ensemble de ce secteur, favoriserait l’émergence d’une véritable vie communautaire et viendrait réduire de façon considérable le temps de transport des élèves habitant à Wentworth-Nord et à Lac-des-Seize-Îles qui doivent actuellement se rendre à l’école de Saint-Sauveur.

Par ailleurs, l’agrandissement d’un des pavillons de l’école de Saint-Sauveur viendrait répondre à la pression démographique constante vécue dans les municipalités de Saint-Sauveur, Piedmont et Sainte-Anne-des-Lacs. Il va de soi qu’un agrandissement devra être assorti de l’engagement par la CSL que les bassins du secteur sud seront révisés afin de réintégrer les élèves de Piedmont dans leur école de Saint-Sauveur, laquelle demeure la plus logique en terme de proximité géographique et communautaire.

Imprimer