Les échos du Conseil de Piedmont

Assemblée régulière tenue le 5 décembre à 20 h

Louise Guertin – Dernière rencontre régulière de 2016 avant la lecture du budget 2017, le 12 décembre. Si j’avais un souhait pour 2017, ce serait de repenser l’assemblée régulière en mettant au premier plan la transparence et l’information aux citoyens dans une langue claire et simple. L’autre souhait, je le réserve à l’égard du budget 2017.

Correspondance

Parmi les pièces de correspondance reçues par l’administration :

–       Lettre de Transports Québec pour informer qu’on « regarde l’opportunité d’ajouter un dispositif de captage des sédiments – conduite de déversement dans la Rivière-du-Nord. »

–       Lettre de démission de M. André Vallée du Comité consultatif d’urbanisme, que l’on remercie pour sa contribution (remplacé au point 30 par M. Jacques Lemay).

–       Lettre envoyée par MM. Jean Guimond et Daniel Archambault au sujet du Rang VII. Ils demandent à la municipalité de faire respecter la décision d’un procès-verbal de 1866 (31 mars 1866) confirmant la responsabilité des propriétaires pour l’entretien et le déneigement dudit rang. Une nouvelle résolution (qui n’apparaît pas à l’ordre du jour) est suggérée par le maire et adoptée par le Conseil pour obliger les propriétaires dudit rang à se conformer à cette décision. Pour la petite histoire : le hameau de Piedmont s’est constitué en municipalité le 22 septembre 1923.

Travaux

Les travaux récents de mise à niveau du réseau d’aqueduc de Piedmont sont dorénavant payés à 100 % par les gouvernements. À la question sur les travaux faits dans les dernières années pour lesquels les riverains/ contribuables paient. On répond : « C’est un nouveau programme. »

Les travaux d’installation de 60 compteurs d’eau doivent débuter le 5 décembre. Selon le directeur général, les citoyens touchés recevront un appel une semaine avant la venue de l’installateur Plomberie Danny Potvin. Les 60 résidences sont un échantillon qui devrait permettre d’évaluer la consommation moyenne. Selon M. Aubin, ce programme se déroule dans toutes les municipalités du Québec. Le Journal a voulu connaître les principes qui ont encadré la composition de l’échantillonnage et les références au programme du Gouvernement pour mieux connaître les objectifs du projet. Une réponse complète est à venir.

  1. Alexandre Beaulne-Monette a demandé comment s’est fait le choix des fournisseurs pour l’achat des compteurs et l’installation puisqu’il n’y a pas eu d’appels d’offres publics ? L’administration a procédé par appel sur invitation.

Urbanisme

La valeur des permis de janvier à novembre 2016 est de 6 090 600 $; pour la même période en 2015, la valeur était de 10 187 087 $.

Le Conseil a approuvé une nouvelle construction (aux couleurs orange) au 700, chemin Jean-Adam. L’édifice accueillera un restaurant et le bureau d’un dentiste. Lors de l’acceptation initiale, le Conseil avait approuvé une dérogation aux règles de hauteur, mais en insistant sur un cachet champêtre par l’imposition d’un écran vert dense autour du complexe aux frais des développeurs. D’autres dérogations ont été accordées en particulier sur l’affichage.

Pourquoi approuver le développement d’un complexe en deux projets, la phase 2 n’a-t-elle pas été annoncée au début ? Selon le conseiller Normand Durand, « les développeurs ont acheté un deuxième terrain et donc la demande est venue après. » Et les principes du caractère champêtre ? Le projet prévoit que l’on conservera les graminées, l’aménagement paysager réalisé par la Munici-palité.

Période de questions

  1. Beaulne-Monette a demandé si on avait reçu des réponses à la demande de subventions pour agrandir l’école primaire à Saint-Sauveur ou construire une nouvelle école à Morin-Heights pour desservir les enfants de l’Ouest de la MRC. Le maire Cardin a confirmé qu’aucune réponse n’a été reçue du ministre de l’Éducation et on a reçu un accusé de réception de la Commission scolaire des Laurentides.
  2. Beaulne-Monette et Mme Nathalie Rochon ont voulu en savoir plus sur l’achat par la Municipalité, au coût de 30 000 $ de l’ancienne propriété Labrador, 550 000 pieds carrés incluant l’équipement. Selon M. Aubin, cet achat permettra de connecter les résidents de chemin des Perches et quelques maisons du chemin des Carrières au réseau d’aqueduc de la municipalité.
  3. André Nadon, citoyen du chemin de la Rivière, a demandé si les travaux du Conseil pour l’élaboration du budget 2017 étaient terminés. Le maire Cardin a répondu que « le Conseil a travaillé très fort, mais tant que ce n’est pas adopté, on peut toujours le modifier. »
Imprimer