Dix nouveaux acres de protégés

Photo : courtoisie;  Vue du paysage du haut du mont qui a été acquis.Photo : courtoisie; Vue du paysage du haut du mont qui a été acquis.
Salle de Nouvelles
Salle de Nouvelles

Les derniers articles par Salle de Nouvelles (tout voir)

Le CRPF continue son œuvre

Gilbert Tousignant – Le comité régional pour la protection des falaises a acquis le jeudi 9 mars un milieu naturel de 10 acres dans le secteur prévostois du massif des falaises de Piedmont, Prévost et Saint-Hippolyte.

Monsieur Andrius Knystautas, qui a cédé ce terrain au comité régional pour la protection des falaises sous forme de don écologique, s’est empressé de publier le message suivant sur sa page facebbok : « Ayant visité beaucoup de places magnifiques dans le monde, j’ai appris à apprécier la générosité et les efforts des gens pour conserver les lieux d’intérêt et les espaces verts. Je crois que nous devons tous, selon nos moyens, partager les dons que le destin nous a laissés, au nom de l’humanité, de l’espoir et de la bienveillance. Je laisse donc cette montagne, proche de mon cœur, pour être appréciée par des milliers de visiteurs et par les générations à venir, à l’abri du développement et entre les bonnes mains de volontaires dédiés à la conservation. »

Comme s’ils avaient entendu l’appel de ce généreux donateur, deux autres propriétaires ont signé dès le lendemain une entente avec l’organisme de conservation pour la cession de deux autres terrains de dix acres. Gilbert Tousignant, vice-président du CRPF, a tenu à souligner que « ces succès répétés sont le résultat des relations que nous entretenons depuis plusieurs années avec les propriétaires; avec le temps, certains décident de contribuer à ce mouvement citoyen de protection de notre patrimoine écologique »,

La mission du CRPF

Né d’une initiative citoyenne rassembleuse et mobilisatrice, le Comité régional pour la protection des falaises œuvre depuis 2003 pour la protection et l’utilisation écoresponsable d’un territoire de 16 km2, doté de caractéristiques écologiques justifiant sa conservation, comprenant et s’étendant derrière les escarpements de Piedmont, de Prévost et de Saint-Hippolyte.

Imprimer