Échos du conseil de ville de Sainte-Anne-des-Lacs

Rodolphe Girard – Assemblée du conseil municipal du lundi 10 avril à 20 h, présidée par la mairesse Monique Monette Laroche. Conseillers présents : Luce Lépine ,Normand Lamarche, Serge Grégoire, Jean Sébastien Vaillancourt et Sylvain Harvey. Sylvain Charron était absent.

Point de vue en ouverture d’assemblée

La mairesse fait part de la réception d’une lettre de l’ABVLacs qui remet sérieusement en question le projet de la municipalité pour le développement de l’île Benoît et qui avance que 80 % des gens de la municipalité ont déjà un accès à l’eau et trouve que c’est courir beaucoup de risque inutile pour se lancer dans une telle aventure. Après la lecture de cette missive, la mairesse ne semblait aucunement ébranlée et avait toujours l’intention de mener ce projet à bon port. – Elle rappelle qu’en plus Marie-Andrée Clermont et Gilles W Pilon ont reçu la médaille du lieutenant-gouverneur pour les aînés le 1er avril dernier, il y avait aussi une autre récipiendaire de SADL, Guiliana Desrochers qui a reçu la Médaille du Lieutenant-gouverneur pour la jeunesse. Elle avait été proposée par l’Académie Lafontaine pour son implication en travail communautaire en République Dominicaine.

Dépôt des rapports financiers par le vérificateur externe : à retenir le rôle d’évaluation est de 740 000 $ que les droits de mutation ont été de 462 685 $ et la prévision était 315 307 $, ce qui donne un surplus de 147 318 $. Les excédents des revenus sur les dépenses sont de 348 312 $ pour l’année 2016 et le surplus accumulé de 1 187 077 $.

Entrefilet

Les comptes payés au 31 mars sont de 142 078 $ et les payables de 66 416 $. Quelques dépenses au-delà de 2 500 $ : Pavage Saint-Jérôme 34 875 $ et 41 079 $ pour un total de 75 954 $ et Équipe Laurence 6 250 $.

Avis de motion, règlement no SQ-04-01-2017 modifiant l’article 37 du règlement SQ-04-2012 concernant les nuisances, l’usage et l’empiètement des voies publiques afin de règlementer les drones et les avions miniatures.

Complexe sportif : la municipalité informe la MRC des Pays-d’en-Haut qu’elle est favorable à l’implantation de ce projet à Piedmont et que sa réalisation ne devrait pas dépasser trente millions de dollars réparti comme suit : 1/3 gouvernement du Québec, 1/3 gouvernement du Canada et 1/3 de la MRC; le complexe comprendrait une piscine et deux patinoires.

Avis de motion règlement no 421-2017 décrétant l’exécution de travaux estimés à 42 000 $ pour rendre conforme le chemin des Cigales dans le but de le municipaliser et d’autoriser un emprunt.

Les conseillers Serge Grégoire et Sylvain Harvey seront les représentants de la municipalité au congrès de l’Union des Municipalités du Québec qui aura lieu les 4 et 5 mai à Montréal.

Pour la fête nationale et comme mesure de sécurité, messieurs Gaétan Bouchard et Benoît Lalande suivront une formation de la Royal Pyrotechnie au coût de 65 $ par personne payé par la municipalité.

Tel que convenu à la dernière assemblée, la municipalité s’engage à investir 50 000 $ dans le projet d’acquisition d’une partie du lot 1 921 033 (terrain Clément) comme subvention et soutien à l’organisme Héritage Plein Air du Nord (HEPAN)

Acceptation d’une offre de service de PG Solutions pour l’instauration d’un logiciel en gestion d’incendie au prix de 4 553 $ (NDLR: Ceci est une correction, car nous avons indiqué par erreur 44 553$ dans la version papier).

Proposition de modification du règlement sur les infractions, le CCE (comité consultatif en environnement) recommande que les frais d’un constat d’infraction passe de 600 $ à 1 000 $ et que le dépôt remboursable pour une demande de permis pour des travaux dans la rive de 450 $ à 1 000 $.

Période de questions

La nouvelle station d’essence a fait de nouveau l’objet de critique des mêmes intervenants de la dernière réunion du conseil. Madame Robert et monsieur Laurin ont avancé certaines hypothèses, non fondées selon la mairesse, au sujet du non-respect de certaines règles environnementales.

Monsieur Tabah se plaint du va-et-vient de gens qui circule sur son chemin, une situation qu’il attribue à la mauvaise signalisation et qui cause des ennuis aux voisins et à lui-même. La mairesse verra à corriger la situation.

Le contrôle de la vitesse a été au centre de plusieurs interventions, certains se plaignant que 30 km c’est trop bas et que cela pourrait être la cause de leur retard au travail, alors que pour d’autres 30 km veut dire 50  km et que finalement s’il n’y a pas de policier pour contrôler la circulation, tous les excès de vitesse continueront peu importe la réglementation.

L’assemblée s’est terminée à 21 h 55.

Imprimer