Le Journal finaliste

Photo courtoisie; Michel Fortier et Raynald Laflamme (Le Hublot) devant la table des journaux communautairesPhoto courtoisie; Michel Fortier et Raynald Laflamme (Le Hublot) devant la table des journaux communautaires
Michel Fortier

Michel Fortier

directeur, rédacteur en chef chez Journal des citoyens
Michel Fortier

Les derniers articles par Michel Fortier (tout voir)

Congrès des journaux communautaires

Photo courtoisie;Cristina Jensen, présidente sortante et François Beaudereau, nouveau président élu

Photo courtoisie;Cristina Jensen, présidente sortante et François Beaudereau, nouveau président élu

Michel Fortier- Le Journal des citoyens a souligné l’apport de ses collaborateurs en proposant des textes et des photos pour les prix au congrès de l’AMECQ qui s’est tenu à Orford, le 29 avril dernier.

Cette année, on retrouvait la collaboration du Journal dans quatre catégories comme finaliste : le texte d’opinion de Denys Duchesne, Regard sur l’aménagement de «Mon milieu de vie», paru en juillet 2016 dans le cadre de la consultation sur la planification stratégique. La critique de Sylvie Prévost sur le spectacle Zodiac trio : Piano, violon et clarinette parue en novembre 2016 dans le cadre des spectacles du diffuseur Amal’Gamme. La photographie de Luc Brousseau, Prévostar 2016 : Une diversité spectaculaire, parue au mois de février 2016. Et Carole Bouchard pour la conception graphique du journal de juin 2016.

Rappelons que l’an dernier le Journal avait obtenu un 2e prix pour le texte d’opinion de Paul Germain Faire renaitre Shawbridge et un 3e prix pour le texte de Marie-Andrée Clermont Chronique d’une mort annoncée.

Chaque année depuis 1982, l’Association des médias écrits communautaires du Québec tient un congrès pour ses membres. Le Journal des citoyens et notre voisin Le Sentier de Saint-Hyppolite font parti des quelques 85 membres de l’Association.

Le Sentier se distingue

Le journal communautaire Le Sentier, de Saint-Hyppolite, s’est d’ailleurs vu offrir deux premiers prix, un pour la chronique de Antoine-Michel LeDoux, Thomas Beauchamp, L’allumeur de réverbères de Saint-Exupéry et un autre pour la critique de Lyne Boulet Exposition à la bibliothèque : Un merveilleux malheur. Mentionnons qu’ils ont aussi été finalistes dans la catégorie conception graphique pour le travail de Nicole Chauvin. Le Sentier a maintenant 34 ans.

Imprimer