Tel, un adolescent

diapo_mots_moeurs
Gleason Théberge
Gleason Théberge

Les derniers articles par Gleason Théberge (tout voir)

Gleason Théberge – Comme tous les adolescents, Tel se préoccupe de son entourage. Casquette à l’envers, il s’accorde, souvent malgré lui, avec ce qui le précède : un comportement tel ou une attitude telle ne surprendra d’ailleurs personne. C’est d’ailleurs lui qu’on retrouve dans l’anonymat des Untel ou Unetelle, qui évoquent l’identité floue de quiconque ne s’est pas encore affirmé socialement, ne désirant surtout pas être défini en parenté avec la génération précédente.

Or, même avec une mémoire telle ou des souvenirs tels, il s’intéresse plus souvent à ce qui s’en vient, palette de casquette vers l’avant, pour indiquer qu’il s’accorde avec le nom ou le pronom vers lequel il va, tel un vélo de montagne ou telle une bicyclette de rue, selon le genre du mot qui le suit. Contre la formule habituelle, il dira tel père telle fille ou telle mère tel fils…

Il avance ainsi dans la vie, telle une espérance ignorant sa quête, avec de tels désirs qu’il voudrait tous les satisfaire, et menacé parfois par des inquiétudes tels des orages aux pluies éternelles.

Il vit d’ailleurs toujours en se comparant, soucieux de son univers, car telle est sa préférence, de prendre l’allure du mot qu’il introduit, sauf quand l’imbécile norme de l’adulte Que vient lui barrer la route. Il décide alors d’affirmer plutôt son identité propre et refuse de s’associer à ce à quoi on le compare.

 Son enthousiasme, habituellement telle une éruption volcanique, devient alors tel qu’une envolée d’oiseaux affolés par un chat. Plutôt que de s’accorder avec ce qu’il rencontre, il cherche alors à s’harmoniser ailleurs : telle qu’un amour incertain, son affection se reporte sur d’autres yeux. Et si Tel paraît souvent incompréhensible, qu’on se le dise : il s’accorde avec ce qu’il évoque, entre autres, avec ce qui le suit, sauf si un que le sépare de ce qui vient après lui.

En un âge tel, et en de telles circonstances, il avance ainsi telle une locomotive aux freins rares ou tel qu’un goût féroce de vivre qui l’emporte.

Heureux? Il le saura plus tard.

Imprimer