À vos lignes, prêts, partez !

Photo: Jordan Dupuis ; Nathalie LaSalle, conseillère municipale dans le district no 12, de la Ville de Saint-Jérôme et Ronald Raymond, président de la FERDN, lors de l'ensemencement de truites brunes dans la rivière du Nord.Photo: Jordan Dupuis ; Nathalie LaSalle, conseillère municipale dans le district no 12, de la Ville de Saint-Jérôme et Ronald Raymond, président de la FERDN, lors de l'ensemencement de truites brunes dans la rivière du Nord.
Jordan Dupuis
Jordan Dupuis

Les derniers articles par Jordan Dupuis (tout voir)

Ensemencement de la rivière du Nord

Jordan Dupuis – Quelque 6000 truites brunes ont été ensemencées dans la rivière du Nord le 24 mai dernier dans le cadre d’une initiative annuelle chapeautée par Ronald Raymond, président de la Fondation de l’eau Rivière-du-Nord (FERDN). Cette opération représente un investissement de 15 000 $, qui servira également à initier les citoyens à la pêche urbaine.

Photo : Jordan Dupuis; Ronald Raymond et Mario Fauteux, conseiller à Saint-Jérôme, lors de l'ensemencement de truites brunes dans la rivière du Nord.

Photo : Jordan Dupuis; Ronald Raymond et Mario Fauteux, conseiller à Saint-Jérôme, lors de l’ensemencement de truites brunes dans la rivière du Nord.

C’est dans le secteur de Sainte-Paule et du pont Castonguay à Saint-Jérôme que l’ensemencement annuel s’est déroulé. Plusieurs bénévoles et conseillers municipaux étaient présents pour démontrer leur intérêt lors de cet événement. Aidé par de nombreux partenaires, dont la Ville de Saint-Jérôme, la FERDN veut développer l’accessibilité de la pêche urbaine ou « street-fishing » qui devient un attrait touristique important. C’est plus de « 12 000 pêcheurs qui ont fréquenté la rivière du Nord en 90 jours l’année dernière », nous mentionne M. Raymond. C’est une activité incontournable dans la région, séduisant le public local et international. La fondation organise également à partir du 13 juin des sorties de pêche urbaine qui feront découvrir aux curieux « les différentes techniques et coins de pêche ».

Des résultats encourageants

Lancé en juin 2015, le programme Tag ta truite de la FERDN, avait permis d’étiqueter une centaine de truites et d’étudier leur déplacement dans la rivière du Nord pour savoir si les différents secteurs d’ensemencement sont viables. En date d’aujourd’hui, des 5000 truites ensemencées en 2015, environ 30 % des 900 truites ayant été étiquetées ont été répertoriées et aucun déplacement n’a été relevé, indiquant que les truites se sont bien adaptées à leur nouveau milieu de vie. Au grand dam des pêcheurs prévostois, aucune truite n’a migré jusqu’au pont Shaw.

Projets d’interprétation

La fondation travaille actuellement sur un projet pour installer des panneaux d’interprétation à plusieurs endroits afin « d’informer les gens sur l’habitat du poisson, la réglementation sur le nombre de captures et des différents circuits de pêche urbaine ».

Monsieur Raymond tient également à souligner l’apport qu’a eu le Journal au fil des ans pour sensibiliser la population et les Municipalités à prendre davantage soin de leur rivière. Des progrès continuent d’être faits pour dépolluer la rivière et la rendre plus accessible pour nous tous dit-il.

Imprimer