Échos du Conseil municipal de Sainte-Anne-des-Lacs

Jacinthe Laliberté
Jacinthe Laliberté

Les derniers articles par Jacinthe Laliberté (tout voir)

Séance ordinaire du conseil municipal tenue le 12 juin 2017 – En cette chaude journée du début de l’été, les citoyens ne furent que plus enthousiastes à intervenir sur des sujets tout aussi importants qu’à l’habitude.

Jacinthe Laliberté

Rapport de la mairesse

Le lavothon, organisé par les pompiers de Sainte-Anne-des-Lacs pour venir en aide aux sinistrés des inondations, a permis de recueillir une somme de 1 820 $. Cet évènement a eu lieu le samedi 10 juin. La température étant de la partie, les boyaux d’arrosage « en action », les pompiers ont lavé 97 voitures. « Très belle initiative et un parfait exemple de partage », d’affirmer Mme Laroche.

La rencontre « Élus-Citoyens », qui se déroula la même journée, a attiré une quarantaine de citoyens. La mairesse tient à remercier ces personnes qui ont été généreuses dans le partage de leurs commentaires.

Rapport des conseillers

  1. Serge Grégoire présente un tableau-statistiques qui démontre que sur les 7 217 constats d’infraction municipaux et provinciaux émis par la SQ en 2016-2017 sur le territoire de la MRC, 57 seulement ont été émis à SADL soit 0,8 % de tous les constats alors que nous représentons 8,5 % de la population de la MRC.

Les chiffres confirment que le taux d’activités criminelles est beaucoup plus bas que celui des autres municipalités, bonne nouvelle pour nous. Malgré le fait que la SQ n’a pas à intervenir souvent sur notre territoire, la municipalité se trouve à la payer autant qu’avant sinon plus. Force est de remarquer que le coût alloué à la protection de sa population par la Sûreté du Québec représente un montant assez substantiel, deuxième poste budgétaire en importance.

Les autres conseillers font un rapport très succinct des dossiers dont ils sont porteurs.

Gestion des dossiers financiers

Il est convenu d’accepter la liste des comptes payés au 31 mai pour un montant d’environ 48 000 $ et des comptes à payer au montant de 649 825,27 $. Les états comparatifs et financiers ont aussi été déposés. Il est résolu d’autoriser les dépenses excédant 2 500 $. Elles s’étalent entre 3 105 $ pour le montant le moins élevé et 375 203 $, montant le plus élevé concernant les services de la Sûreté publique du Québec.

Embauches

Nomination de Mme Valérie Lépine au poste de technicienne en documentation. Cette nomination a été recommandée par le Comité des ressources humaines.

Au Secteur de l’environnement, embauche de Mme Johannie Cholette à titre d’employée saisonnière.

L’embauche de deux pompiers à temps partiel, Mme Catherine Martin et M. Benoit Lalande, a été recommandée par le directeur de la Sécurité publique et incendie pour combler certains postes vacants suite à de récents départs volontaires.

Dossier de la charte des usages spécifiques

L’île Irénée-Benoît devenue dans le cadre d’un projet pilote le « Parc Irénére-Benoît »  fera à nouveau l’objet de changement au niveau de la classification à la « grille des usages » du règlement municipal. Par obligation, le parc Irénée-Benoit restera toujours un parc. Or, à ce titre, il deviendra un parc de « conservation avec permissions ou exclusions » et il sera géré par la municipalité.

L’adoption de cette charte a été reportée puisqu’elle doit être réécrite avec les modifications de classification malgré le fait que l’avis de motion sur ce projet de « modification de zonage » ait été accepté. Ce changement sera, tout de même, mis en application dès le mois prochain. L’appellation la plus restrictive, on parle ici de « conservation », est, généralement, celle qui est mise en application.

  1. Drennan, lors de la période de questions au public, a remercié le CCE pour cette nouvelle orientation. Le conseiller Jean-Sébastien Vaillancourt souligne que l’objectif premier de ce projet étant de donner l’accès, aux citoyens, à un plan d’eau, la fréquentation de celui-ci confirmera ou infirmera l’atteinte de cet objectif. M. Raymond aimerait que le conseil présente un compte-rendu mensuel sur la fréquentation du parc Irénée-Benoît dans le but de vérifier la rentabilité du projet. La vérification se fera par la compilation du nombre d’embarcations utilisées par les Annelacois et par les gens de l’extérieur.

Questions du public

Toujours concernant le parc Irénée-Benoît, M. David se questionne sur l’autorisation de la ligne des hautes eaux. Les fortes pluies du printemps ont eu comme conséquence de rendre impossible cette vérification. On procédera probablement, à la fin juin.

  1. David est découragé à la vue des rebuts qui s’accumulent autour des semi-enfouis qui ont été installés dans le stationnement du centre communautaire de la municipalité au coin de Fournel et de Sainte-Anne-des-Lacs. On y retrouve des pneus, des déchets de construction, des contenants de gaz propane. Pourtant, il est connu que ces matières non recyclables devraient être apportées au service de l’Écocentre de Saint-Sauveur.
  2. Harvey, conseiller, porteur du dossier « Environnement », suggère de communiquer avec les fournisseurs des semis-enfouis pour vérifier s’il est possible de les déplacer.

En définitive, il serait souhaitable que ces citoyens fassent un effort pour améliorer la situation. Le civisme est toujours de mise.

Imprimer