Se rapporcher des citoyens

diapo_consult_elus_citoyens
Salle de Nouvelles
Salle de Nouvelles

Les derniers articles par Salle de Nouvelles (tout voir)

Rencontre « Élus-Citoyens » de Sainte-Anne-des-Lacs

Jacinthe LalibertéLe conseil municipal de Sainte-Anne-des-Lacs a réussi à démontrer avec cette rencontre sa volonté de se rapprocher de ses citoyens.

Le 10 juin, les membres du conseil municipal de Sainte-Anne-des-Lacs accueillaient leurs citoyens dans le cadre de la rencontre « Élus-Citoyens ». Une rencontre simple, mais conviviale où la mairesse, les conseillers et les participants, réunis autour d’une même table, ont discuté de leurs préoccupations respectives devant un bon café. Aucune récrimination, aucune critique outrancière n’est venue troubler cette ambiance quasi festive.

D’emblée, la mairesse Laroche, a débuté la rencontre avec un projet d’actualité: « À pied, à vélo, ville active ». Elle en a précisé les objectifs qui visent, autant l’aménagement d’un sentier allant du chemin des Noyers au stationnement de la bibliothèque, que l’accès au parc Henri-Piette grâce à une traverse piétonnière sécurisant ainsi la circulation pédestre aux abords de ce parc. Ces changements amélioreront grandement le centre-ville.

Comme ce tronçon de route appartient au ministère des Transports, la municipalité, ayant besoin d’un avis technique concernant l’intégration d’un lien cyclo-pédestre pour se rendre à ce parc, a mandaté Vélo-Québec pour travailler conjointement avec ce ministère.

« Le cœur du village est important afin de dynamiser notre communauté. La sécurité de nos citoyens l’est aussi», conclut Mme Laroche sur le ton passionné qu’on lui connaît.

Cette notion de « sécurité » a émergé sur un autre sujet tout aussi important : la circulation sur différentes portions de route de la municipalité. Indépendamment de la saison, la conduite automobile, à ces endroits, requiert une adresse indéniable. Cela s’explique par l’étroitesse du chemin due à l’absence partielle ou totale d’accotement.

La municipalité de Sainte-Anne-des-Lacs étant en expansion, le nombre de voitures et, particulièrement de camions circulant sur ses routes, est en nette augmentation. De par ce constat, avoir une vision à court et moyen terme aiderait à circonscrire une problématique de plus en plus réelle.

Dans une volonté de répondre à un éventuel besoin des aînés de Sainte-Anne-des-Lacs, Mme Laroche a donné les prémisses d’un projet qui pourrait voir le jour dans un avenir rapproché. La première étape serait l’achat d’un terrain ce qui, par la suite, se conclurait par la construction d’une maison destinée à une clientèle cible, les aînés. Les élus voulaient, par cette présentation, sonder de façon informelle sa population pour évaluer la viabilité de ce projet.

Les aînés annelaçois ont manifesté leur volonté de demeurer le plus longtemps possible à Sainte-Anne-des-Lacs, municipalité qu’ils ont choisie pour s’établir. « La Nature à l’état pur ! » est une priorité incontestable pour ces derniers. La cohabitation avec la nature surclasse de beaucoup le besoin de se rapprocher des services que nécessitent leurs habitudes quotidiennes. « De toute façon, nous n’avons jamais eu de services à proximité. » de s’exclamer un participant.

Arrivés à une étape de leur vie où ils doivent évaluer les différentes options qui se présentent à eux, cette proposition d’achat de terrain semblait une avenue des plus intéressantes. Il a été suggéré aux élus de procéder à une analyse du milieu et de s’informer, auprès de différentes instances, des types d’hébergement existant pouvant répondre à leurs besoins, principalement celui de vivre à proximité de la nature.

L’avant-midi s’est terminé sur un « son de cloche » (petite discussion concernant la cloche de l’église). Cette rencontre des « Élus-Citoyens » a été incontestablement appréciée, une formule à retenir.

Imprimer