Le FARR et ses priorités

M. Bruno Laroche, Préfet de la MRC de la RDN et maire de Saint-Hippolyte accompagné de Mme Christine St-Pierre, ministre des Relations internationales et de la Francophonie et ministre responsable de la région des Laurentides.
Jordan Dupuis
Jordan Dupuis

Les derniers articles par Jordan Dupuis (tout voir)

De nouvelles sommes à venir pour les Laurentides

Jordan Dupuis – C’est à la gare de Piedmont, le 26 juin dernier, que s’est tenu un événement de presse où les cinq grandes priorités du Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR) ont été dévoilées pour la région des Laurentides. À maturité, le FARR disposera d’un budget annuel de 100 M$, mais pour l’année 2017-2018 il s’agit plutôt de 30 M$ qui seront disponibles pour les régions, à l’exception de Québec et Montréal qui ont un budget distinct.

Lors du dévoilement du FARR, les différents préfets des MRC de la région, le maire de Mirabel, la ministre des Relations internationales et de la Francophonie et ministre responsable de la région des Laurentides, madame Christine St-Pierre accompagnée de monsieur Bruno Laroche, président de la Table des préfets des Laurentides étaient présents. Ce nouvel outil mis en place par le gouvernement du Québec permettra « d’appuyer des initiatives qui répondront aux priorités [et] d’assurer le rayonnement de la région », souligne Mme St-Pierre. La ministre tenait également à préciser qu’il s’agit d’une « initiative du gouvernement du Québec, mais que ce n’est pas les décisions du gouvernement, c’est à chacune des régions d’établir ses priorités, il y aura un comité de sélection qui déterminera quels seront les projets qui seront retenus et quel sera leur financement ». Difficile encore de connaître la nature de ces projets qui seront dévoilés d’ici quelques semaines, nous dit-on.

Pour l’instant, les cinq grandes lignes directrices concernent l’aspect économique, l’attachement à la région, les services à la population, la gestion équilibrée du territoire et la question du transport qui découlent tous du Plan de développement des Laurentides 2014-2019, mis au point à la suite d’une grande consultation en 2013. Vous pouvez consulter la liste plus détaillée de ces cinq grandes orientations en annexe.

Réjoui par cette initiative, M. Laroche tenait à remercier « la ministre et son gouvernement pour l’injection de ces nouveaux fonds destinés à répondre à nos priorités. J’ajouterai qu’il sera possible d’actualiser les priorités régionales pour 2019. C’est pourquoi une consultation est envisagée en 2018, dans le but de rassembler les élus et les acteurs du milieu pour réaffirmer ou modifier les priorités et les actions à privilégier pour les Laurentides ».

Imprimer