Découvertes de Jordan

Chaises et tables produits par les ébénistes de Reproduction de chez nousChaises et tables produits par les ébénistes de Reproduction de chez nous
Jordan Dupuis
Jordan Dupuis

Les derniers articles par Jordan Dupuis (tout voir)

Des meubles faits avec amour

Jordan Dupuis – Dans le cadre d’une minisérie dans laquelle je partage mes découvertes « coup de cœur » de votre région, mon troisième arrêt s’avère être l’entreprise d’ébénisterie Reproduction de chez nous, à Prévost. Dès les premiers pas dans la boutique, quoi de mieux que l’odeur enivrante du bois fraîchement travaillé qui vous saute au nez. D’autant plus, vous vous laisserez séduire par quelques-unes de leurs plus belles créations.

Plusieurs armoires de l’ébénisterie

Plusieurs armoires de l’ébénisterie

Implantée à Prévost depuis plus de 17 ans, l’entreprise locale a été fondée par Pascal Saint-Jean de Saint-Jérôme et son père Réjent Clément, tous deux ébénistes. À partir de 2014, Mélanie Mélijour, qui travaillait comme responsable des ressources humaines, a décidé de réorienter complètement sa carrière dans un domaine qui la passionnait plus :  « C’est un loisir et une passion pour le bois que j’ai et qui s’est transformée en métier », nous dit-elle. C’est alors qu’elle s’est associée à l’entreprise et est maintenant responsable de l’administration de celle-ci, avec Pascal, depuis plus de trois ans.

Pour l’occasion, Mélanie et Pascal ont pris le temps de m’accueillir et me guider au travers des différentes étapes de fabrication de meubles qu’ils font ici même dans leur atelier. Avec six employés, dont parfois un ou deux stagiaires qui viennent en apprendre plus sur le métier d’ébéniste, l’entreprise fabrique et restaure tous les types de meubles. « Souvent, les gens viennent avec leurs mesures ou des photos de meubles qu’ils trouvent dans des revues et veulent qu’on les reproduise, soit parce que c’était trop cher ou parce que ce n’était pas de la bonne grandeur », nous explique Mélanie.

Un banc fait à partir de racines de teck, qui est un arbre d’Indonésie; en plus d’être l’un des bois les plus résistants du monde qui résiste aux intempéries, nous explique Mélanie

Un banc fait à partir de racines de teck, qui est un arbre d’Indonésie; en plus d’être l’un des bois les plus résistants du monde qui résiste aux intempéries, nous explique Mélanie

L’entreprise restaure beaucoup de meubles historiques comme cette armoire-penderie qui se trouvait dans un camp de concentration pendant la Deuxième Guerre mondiale.

L’entreprise restaure beaucoup de meubles historiques comme cette armoire-penderie qui se trouvait dans un camp de concentration pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Lorsque les clients viennent avec leur commande, Pascal et son équipe dessinent le meuble à la main avec les mesures demandées et commencent à le confectionner. Les clients peuvent choisir les styles de portes, les moulures, la base du meuble, les différentes couleurs ou même des gravures. Une commande normale peut prendre de deux jours à deux semaines pour être complétée et livrée au client, nous dit Mélanie, tout dépend de la complexité du projet, « c’est vraiment du travail artisanal, ce n’est pas une chaîne de montage, chacun de nos meubles est fait avec amour », se réjouit Mélanie. La grande majorité de leurs meubles sont faits en pin, car ce dernier est assez abordable et donne un très beau style rustique que plusieurs recherchent dans un meuble artisanal. Ils peuvent toutefois travailler avec des bois qui donnent un style plus moderne comme le merisier, le peuplier, le chêne, « c’est vraiment à la demande du client », nous explique Mélanie.

Les tâches plus spécialisées sont faites par des entreprises locales. Ainsi, tout ce qui est en métal est fait chez Atelier Jos Bergot à Prévost, « on essaye le plus possible de faire appel aux services des artisans de la région pour s’assurer de la bonne qualité du produit », nous explique-t-elle.

Avec plusieurs ébénisteries qui ont fermé leurs portes ces dernières années au Québec, Pascal et Mélanie se réjouissent de l’appui continuel que leur offrent les gens de la région « qui préfèrent avoir des meubles de meilleure qualité en plus d’être faits chez nous ». De plus, l’entreprise a même plusieurs clients qui se déplacent de Montréal, de la Rive-Sud et même de l’Abitibi pour venir acheter leurs meubles. Mélanie et Pascal m’ont promis qu’ils accueilleront tous ceux qui viendront faire un tour à leur atelier, vous serez témoin du savoir-faire indéniable des artisans de la région.

Imprimer