Échos du conseil municipal de Piedmont

Louise Guertin
Louise Guertin

Les derniers articles par Louise Guertin (tout voir)

Louise Guertin

Assemblée régulière tenue le lundi 7 août 2017

  1. André Genest, maire de Wenworth-Nord, l’un des trois candidats déclarés au poste de préfet de la MRC des Pays-d’en-Haut, était présent à la rencontre mensuelle du Conseil. Il a confirmé au Journal qu’il faisait la tournée des assemblées des conseils des Municipalités de la MRC afin de prendre le pouls de la population et de mieux connaître leurs besoins.

Plus de logements à l’hectare : chemin du Nordais/chemin de la Gare

Une première demande d’augmenter la densité pour le projet du 92, chemin de la Gare (avec entrées pour la circulation, chemin du Nordais) a été refusée en juin. Le Conseil prévoit accepter un nouveau projet à cet endroit. Ainsi, un changement de zonage est maintenant planifié afin d’augmenter la densité urbaine de 12 à 18 unités à l’hectare. Une rencontre d’information et de consultation auprès des citoyens aura lieu, le lundi 28 août à 19 h, à l’hôtel de ville afin de vérifier l’acceptabilité d’un tel projet.

Loisirs

Marathon du P’tit train du Nord, le 22 octobre : le Conseil a approuvé l’assignation de deux employés des Travaux publics lors de la tenue du marathon qui partira de Val-David pour se terminer à Saint-Jérôme. L’administration prévoit demander l’appui de la SQ pour la circulation à l’angle du chemin de la Gare et la piste cyclable, de 7 h 30 à midi.

Les journées de la culture se tiendront cette année les 30 septembre et 1er octobre. À Piedmont, des activités sont prévues à la salle polyvalente de la gare et sous le chapiteau au parc Gilbert-Aubin. La programmation de ces journées et autres activités automnales des loisirs devrait paraître à la mi-août dans le bulletin Le Piedmontais sur le site de la Municipalité.

Travaux à l’hôtel de ville

En mai, le Conseil attribuait un mandat à l’architecte Mario Allard pour rénover le sous-sol incluant la salle des archives. À cause d’anomalies identifiées, on a embauché la firme DWB pour des travaux d’ingénierie au sous-sol. Ce mois-ci, le Conseil a rejeté les soumissions pour les travaux à effectuer au sous-sol de l’hôtel de ville invoquant des raisons de non-conformité. Le Conseil a, par ailleurs, embauché à nouveau l’architecte Mario Allard pour la « préparation d’une étude » visant l’agrandissement de l’hôtel de ville. Selon le maire Cardin, on aurait besoin de deux nouveaux bureaux et d’une salle de rencontres.

Rappelons que les employés de la Ville sont maintenant répartis dans trois édifices (excluant le bureau de poste et la salle polyvalente de la gare). Cela pose la question quant à la planification à long terme des besoins et à l’optimisation des investissements immobiliers de la Municipalité en rapport avec un plan d’urbanisme qui (c’est un souhait) pourrait être davantage axé à échelle humaine.

Parc Gilbert-Aubin

C’est l’entreprise Claude Rodrigue inc. qui a obtenu le contrat (22 236,17 $) pour aménager un sentier en poussière de roche au parc. Le Conseil a par ailleurs décidé de retirer la résolution de donner un mandat à un architecte paysager pour l’aménagement du parc Gilbert-Aubin. À la question : « pourquoi », c’est le conseiller N. Durand qui a répondu que la décision avait été prise de faire le projet par étape. Impossible d’en apprendre plus. Espérons que les plans prévoient un accès facile pour les piétons et les cyclistes. Pour le moment, l’automobile est encore le moyen le plus sécuritaire pour accéder à ce parc par l’entrée de la 117.

Travaux

Un contrat de 14  950 $ (plus taxes) a été octroyé à la firme Équipe Laurence, experts-conseils afin de réaliser des plans et devis pour des travaux chemins Avila et de la Montagne.

Un citoyen, M. Carrière, a fait la suggestion au maire Cardin d’aviser les propriétaires à l’avance de travaux prévus à proximité ou sur leur terrain. Lors de la construction d’un abri postal chemin des Carrières, on a empiété, par erreur, sur la propriété de M. Carrière et les travailleurs ont brisé des branches d’arbres. Le citoyen s’est dit satisfait de l’entente pour le dédommager, il suggère toutefois qu’une meilleure planification, incluant les communications auprès des propriétaires touchés, pourrait éviter des coûts à la Municipalité et des désagréments inutiles aux citoyens.

Imprimer