Jeunes danseurs inspirants

diapo_LA_Dance
Jordan Dupuis
Jordan Dupuis

Les derniers articles par Jordan Dupuis (tout voir)

L.A. Dance Project débarque à Saint-Sauveur

Jordan Dupuis – Une foule fébrile à l’idée de voir performer devant eux la jeune troupe de L.A. Dance Project était présente le 2 août dernier sous le grand chapiteau du  Festival des arts de Saint-Sauveur . Quatre chorégraphies ont permis aux spectateurs de basculer et de s’abandonner dans l’univers de ces jeunes danseurs impressionnants et inspirants à bien des niveaux.

Dirigé par le chorégraphe de renom, Benjamin Millepied, la troupe voit le jour durant l’été de 2012 et connaît un succès retentissant. En l’espace de quelques années seulement, elle a su attirer les foules de tous les âges, en plus de se lancer dans plusieurs tournées mondiales.

Photo : François Goupil

Photo : François Goupil

Conquis dès la première œuvre, inutile de dire que les spectateurs ont grandement apprécié l’athlétisme remarquable de ces jeunes danseurs et la fluidité des mouvements qui semblaient être calculés au millimètre près. Les spectateurs ont pu être témoins de la diversité dans les techniques de danse de chaque des danseurs qui exprimaient des émotions différentes. Nous avons pu admirer de la complicité et de la chimie qu’ils avaient sur scène, notamment au niveau du jeu de séduction entre les danseurs, ce qui rendait le tout encore plus attachant.

Ce spectacle a réussi à marier des styles de danse plus classiques avec des styles plus contemporains permettant ainsi de plaire à un plus large éventail de personnes et où chacun peut découvrir un nouveau style, nous dit un des chorégraphes lors de la période de questions. Le fait d’interpréter plusieurs pièces classiques de dance a un bel effet de contraste et de complémentarité avec le style plus contemporain rajoute-t-il.

La dernière pièce était particulièrement frappante, car elle mettait en vedette les huit danseurs de la compagnie qui ont livré un puissant message relativement à cette société qui nous impose un certain conformisme. Pour exprimer cela, six danseurs se livraient à une seule et même routine de danse où tous les mouvements étaient synchronisés de façon quasi mécanique, tandis que les deux autres danseurs, plus excentriques, s’exprimaient de façon très aléatoire dans leurs mouvements et styles de danse. C’est alors qu’une confrontation entre ces deux groupes à eue lieu où les six tentaient tant bien que mal de ramener au pas ces deux déviants, tandis que ceux-ci se débattaient férocement pour ne pas faire partie de se moule.

Imprimer