Élection municipale à Prévost

Jordan Dupuis
Jordan Dupuis

Les derniers articles par Jordan Dupuis (tout voir)

Les équipes de Paul Germain et Nicole Durand en lice

Jordan Dupuis – Au moins deux candidats présenteront une équipe complète aux prochaines élections municipales du 5 novembre prochain. Lors d’une entrevue accordée au journal, Paul Germain et Nicole Durand ont bien voulu discuter plus en profondeur de leur programme électoral et des priorités qu’ils veulent réaliser, s’ils sont élus à la mairie de Prévost.

Renouveau Prévostois

Paul_GermainPaul Germain, résident de Prévost depuis 52 ans, a fondé le parti du Renouveau Prévostois il y a de ça plus de deux ans. Il pense avoir soigneusement choisi ses six candidats, de 26 à 76 ans et de tous les milieux, et ensemble, ils croient avoir développé une belle chimie et ils sont « capables de débattre et de se dire les vraies affaires ». Diplômé en science politique de l’Université de Montréal, titulaire d’un baccalauréat en droit et d’un diplôme de second cycle en droit notarial, Me Germain œuvre à titre de notaire depuis plus de 28 ans, il ne se cache pas qu’il est nouveau dans la sphère politique, mais il voit cela comme un avantage dans le sens qu’il ne « doit rien à personne venant de l’extérieur de la politique », nous dit-il. M. Germain se décrit comme une personne de principe, qui a un grand respect pour la justice et la démocratie et il souhaite faire de la politique municipale pour : « changer la culture du secret, de l’intimidation et de la mauvaise gestion à la Ville de Prévost. Je connais les Prévostois, je connais très bien l’administration municipale, j’ai vu les erreurs qui ont été faites et j’ai le goût de changer les choses », nous dit-il, enthousiaste à l’idée d’apporter un vent de fraîcheur à la Ville.

Préoccupations soulevées

Paul Germain et son équipe s’adonnent depuis quelques semaines déjà à effectuer du porte-à-porte dans le but de tâter le pouls de la population et de recueillir leurs préoccupations principales. M. Germain nous mentionne alors que plusieurs inquiétudes citoyennes sont souvent revenues, dont la sécurité dans les rues, les niveaux de taxes municipales élevées, la facture annuelle des coûts trop élevés de l’entretien de l’aréna à Saint-Jérôme, le manque de logements pour les gens à mobilité réduite et un sentiment d’improvisation continuelle à l’hôtel de ville.

Gestion et transparence

Pour répondre à ses préoccupations sur la transparence de l’administration municipale, le Renouveau Prévostois propose plusieurs pistes de solutions. M. Germain propose entre autres, que « tous les contrats, les protocoles d’entente, les appels d’offres, les états financiers soient publiés sur le site internet de la Ville ». Il veut pouvoir contrôler les dépenses de la Ville en donnant l’exemple de réduire la facture des coûts d’entretien de l’aréna; il veut augmenter les revenus  pour maintenir les taxes au plus bas possible; il veut que les citoyens puissent intervenir et participer le plus possible au débat public. C’est donc cinq initiatives de démocratie participative « qui vont impliquer la population dans l’élaboration des orientations stratégiques, non pas une fois par dix ans, mais tout au long du mandat ».

Développement économique et touristique

Au niveau du développement économique de la Ville, M. Germain veut revoir l’urbanisme à la ville, « il reste seulement 20 % du territoire à développer à Prévost, nous n’avons pas le droit de nous tromper, on a besoin de nouveaux revenus, mais il est hors de question que la 117 ressemble au boulevard Taschereau, à Longueuil ». Par conséquent, il veut à la fois redonner vie au village de Shawbridge tout en sauvegardant son identité et offrir aux Prévostois plus au Sud, des commerces de proximité. M. Germain veut également tirer avantage des attraits touristiques que la ville peut offrir, il veut ainsi que « Prévost devienne la véritable porte du Nord ». Pour ce faire, il désire aménager plusieurs accès à la rivière du Nord afin de favoriser les activités nautiques telles que les promenades en embarcations et la pêche. De plus, il désire construire des pistes multifonctionnelles et sécuritaires pour relier les différents quartiers entre eux et créer un réseau d’hébergement de type « bed and breakfast », permettant ainsi d’attirer les touristes pour qu’ils puissent rester et apprécier Prévost.

Culture

M. Germain déplore le fait que la Ville tente de concurrencer ses propres organismes communautaires et culturels, « au contraire, nous allons leur confier des responsabilités avec des budgets, on veut donc désengager la Ville de certains événements et transférer ces budgets à ces organismes », nous dit-il. Ensuite, M. Germain veut investir dans les artistes locaux, « actuellement, la Ville a un programme pour permettre aux commerçants d’améliorer leurs façades; nous on aimerait élargir ce programme pour permettre aux artistes locaux d’embellir les devantures de commerces avec des œuvres d’art ».

Environnement

M. Germain désire notamment instaurer un règlement municipal, forçant les nouvelles constructions à avoir un branchement prêt pour accueillir une borne de recharge pour les autos électriques. Ceci s’avère une dépense additionnelle de quelques centaines de dollars, nous dit-il, mais qui reste beaucoup moins coûteuse que de s’en faire poser une par la suite. M. Germain veut également instaurer des mesures de gestion des déchets à la source. Pour cela, il entend, entre autres, abolir les sacs de plastique et forcer les commerçants comme les stations-service à installer un réservoir de liquide à lave-glace pour éviter d’utiliser les récipients en plastique qui ont une durée de vie très courte.

Comment suivre sa campagne ?

Vous pourrez suivre le déroulement de la campagne du Renouveau Prévostois sur son site internet, sur Facebook ou Twitter, ou en vous adressant directement aux candidats par courriel ou lors des porte-à-porte qui se continueront jusqu’aux élections.

Équipe Nicole Durand

Nicole_DurandMme Durand, résidente de Prévost depuis quelques années, est en politique depuis les années 90, « j’ai un long cheminement politique, je connais bien le monde municipal, provincial et fédéral ». Elle a été trois fois candidate à des élections municipales à titre de conseillère et a été élue en 2007 à la Ville de Sainte-Adèle. Elle était notamment responsable des dossiers sur la famille, la culture et les loisirs. Elle a également produit la première politique culturelle de la Municipalité. Mme Durand croit également qu’il faut un minimum d’expérience sur la scène politique avant de poser sa candidature à la mairie et croit qu’elle a ce qu’il faut pour pourvoir ce poste. Depuis les trois dernières années, elle œuvrait à titre d’organisatrice politique, « j’ai dirigé des campagnes municipales et provinciales » et termine présentement un baccalauréat en science politique à l’Université du Québec à Montréal (UQÀM). Mme Durand nous mentionne qu’étant une grande passionnée de la politique, qu’elle ne pouvait rester indifférente « aux grands scandales qui se passaient à la Ville, pour moi c’est inacceptable et comme citoyenne je trouve que nous avons des gros manques à combler », nous dit-elle. Elle s’indigne de l’insuffisance des services offerts par la Ville, comparativement à d’autres Munici-palités semblables. « Le mandat pour les quatre premières années va être énorme à Prévost », nous dit Mme Durand, consciente des efforts qu’il faudra déployés.

Préoccupations soulevées

S’adonnant également à des activités de porte-à-porte, Mme Durand nous mentionne que de façon générale, les citoyens aiment leur environnement naturel et tranquille dans lequel ils vivent et ne veulent pas que ça change. Ce qui revient le plus souvent nous dit-elle c’est « que les gens ne veulent plus de confrontation à la Ville, ils veulent de l’harmonie ». Plusieurs se plaignent également des services déficients des loisirs, de la culture et du transport collectif qui sont inadéquats, malgré le niveau de taxe élevée, nous dit Mme Durand.

Programme électoral à venir

Lors de l’entrevue avec le Journal en date du 24 août dernier, Mme Durand n’a pas voulu partager son programme électoral complet ou son équipe complète pour des raisons qui lui appartiennent. Cependant, elle tenait à dire qu’elle a un programme complet qui sera en mesure de répondre à toutes les préoccupations des citoyens, que ce soit au niveau économique, social ou culturel. Elle veut rendre la gestion de la Ville plus transparente en développant une « proximité avec le citoyen » par le biais d’échanges constants avec ceux-ci. Mme Durand invite donc les citoyens à consulter son programme complet qui, nous dit-on, sera disponible vers la fin septembre. Entre-temps, il est possible de suivre sa campagne électorale sur son site internet ou la page Facebook de son parti.

Et Germain Richer ?

Rejoint à plusieurs reprises, monsieur Germain Richer semblait hésitant à confirmer sa candidature à la mairie.

NDLR : Le Journal avait informé les candidats qu’il n’y aurait pas d’autre couverture que l’invitation de Jordan Dupuis. La prochaine couverture sera pour le mois d’octobre, la même que celle que nous avons faite il y a quatre ans, soit 500 caractères espaces comprises (75 mots) par candidat au conseil et à la mairie.

Imprimer