Le lac des Seigneurs

Jacinthe Laliberté
Jacinthe Laliberté

Les derniers articles par Jacinthe Laliberté (tout voir)

Une association à l’avant garde du temps … et de l’eau

Jacinthe Laliberté – Le Regroupement des protecteurs et des pêcheurs du lac des Seigneurs, de la municipalité de Sainte-Anne-des-Lacs, a su être proactif en utilisant une stratégie avant-gardiste : l’ensemencement annuel de leur lac.

Photo : Jacinthe Laliberté; Alphée, la plus jeune participante du tournoi de pêche, avec sa perchaude et son achigan de 265 grammes.

Photo : Jacinthe Laliberté; Alphée, la plus jeune participante du tournoi de pêche, avec sa perchaude et son achigan de 265 grammes.

À chaque année, ce regroupement clôt sa saison estivale par un tournoi de pêche. Pour y participer, il est indispensable d’être résident membre (coût de la cotisation 75 $) et d’avoir un permis de pêche. Ce groupe « sélect » bénéficie de conditions de pêche extraordinaires ce qui rend encore plus excitant cette activité de la « fête de l’Eau saine ».

Le tournoi de pêche est l’élément central de cette fête et, aussi, l’occasion, pour les membres (environ une soixantaine) de se rencontrer. Les organisateurs en profitent alors pour donner des informations sur les conditions du lac et d’inviter, selon les années, un conférencier. Sous le couvert de ce tournoi de pêche, on devine, aisément, un engagement communautaire.

Dès les débuts de cette association, les fondateurs, messieurs Vos, Bolduc et Pinet, ont cherché un élément mobilisateur qui deviendrait, par conséquent, un prétexte à la protection de leur lac. À l’unanimité, ils choisirent l’ensemencement. Ils devaient, pour y arriver, créer un fonds d’ensemencement permanent. Selon eux, les membres devaient, en s’engageant, prendre un soin particulier du lac et de son environnement. Une idée fort intéressante !

En 1995, les spécialistes du ministère de l’Environnement et du FAPEL déterminèrent que le lac des Seigneurs, de par ses qualités biotiques, était l’endroit idéal pour l’ensemencement de la truite. On procéda, donc, à la mise à l’eau de 900 beaux spécimens. Une dépense d’environ 2 000 $ pour les membres, un montant considérable à l’époque. Plus que convaincus, les administrateurs qui ont succédé aux fondateurs, ont poursuivi, la tâche commencée. À ce jour, le lac a reçu plus de 15 000 truites dont la majorité a été pêchée au cours des années.

Photo : Jacinthe Laliberté; M. Pinet, un des fondateurs et responsable de la pesée. La compétition est féroce.  Cette année, le poids de la meilleure prise fut d’environ 5 lbs.

Photo : Jacinthe Laliberté; M. Pinet, un des fondateurs et responsable de la pesée. La compétition est féroce. Cette année, le poids de la meilleure prise fut d’environ 5 lbs.

Avec le temps, le « Regroupement des protecteurs et des pêcheurs du lac des Seigneurs » a remplacé la petite association d’origine. La notion de « protection », venue se greffer à l’élément loisir, le « club des pêcheurs du lac des Seigneurs » n’avait plus sa raison d’être.  Les administrateurs, soutenus par leurs membres, poursuivent toujours, avec acharnement, le travail amorcé, il y a près de 25 ans, par des visionnaires qui ont su, de par leurs convictions, protéger leur lac et leur environnement.

Imprimer