Bonne retraite Monsieur le maire

Lettre à Germain Richer

Monsieur Richer, depuis 3 ans, j’ai critiqué à de multiples reprises vos politiques et vos façons de faire. Nos désaccords ont souvent été profonds et irréconciliables. Dire que nous nous sommes écorchés mutuellement à maintes occasions est un euphémisme.

Par ailleurs avec le temps, j’ai observé l’homme et appris à connaître le personnage. Il ressort que vous êtes un politicien avec une résilience exceptionnelle et un stratège politique redoutable.

Vous êtes aussi quelqu’un de profondément attaché à votre communauté, avec votre vision qui vous est propre, que vous avez défendu becs et ongles. Personne ne peut vous reprocher de ne pas vous être investi totalement pour Prévost et d’avoir soutenu vos idées.

Vous avez fait avancer plusieurs dossiers de façon remarquable, notamment la culture, le Festival de la bande dessinée et l’amélioration de l’aspect visuel de la 117.

Le Renouveau prévostois bien qu’il souhaite changer profondément les façons de faire à Prévost, ne fera pas table rase de votre héritage, mais conservera les points que la population trouve positifs.

J’ai pu voir, depuis 3 ans, ce qu’exige, en énergie, en efforts et en dévouement la politique municipale et je ne peux que saluer les 17 années que vous avez données à notre communauté comme maire et comme conseiller.

Je vous félicite aussi, car en vous retirant de la course, vous laissez la chance à de nouveaux candidats, d’amener Prévost dans une nouvelle direction.

Je vous souhaite donc à vous, Monsieur Richer, une belle retraite bien méritée.

Respectueusement.

Paul Germain, chef du Renouveau prévostois

Imprimer