L’homme des bois et sa fille

Devant la boutique, Maurice Gariépy et sa fille Corinne (photo : Luc Brousseau)
Luc Brousseau
Luc Brousseau

Les derniers articles par Luc Brousseau (tout voir)

L’Aviron : 30 ans et deux générations

Luc BrousseauAu printemps 1986, alors que sa famille, propriétaire de Canots Nor-West, confectionnait les réputés canots, Maurice Gariepy décida de laisser l’enseignement pour construire la boutique L’Aviron Chasse et Pêche sur le terrain adjacent à l’entreprise et de se lancer dans la distribution de petites embarcations nautiques, la vente d’armes à feu, d’arcs et d’arbalètes, d’articles de pêche ainsi que des vêtements de chasse et de pêche.

Sa passion pour les activités de plein air ainsi que son dévouement à servir sa clientèle de façon exceptionnelle, l’ont rapidement démarqué de la compétition et tout au long de son aventure d’affaires, Maurice a su préserver son caractère d’homme des bois et son amour pour la nature tout en conseillant généreusement ses clients particulièrement les archers choyés par ses talents, ses connaissances et sa minutie.

Il nous a confié qu’à l’âge de huit ans il récoltait des vers de terre dans les champs à l’arrière de la bâtisse actuelle pour les revendre aux abords de la route 11, qui par la suite est devenue la route 117, et que 60 ans plus tard, la boutique annonce encore des vers à vendre à moins de 150 pieds de sa première pancarte.

Au fil des années, la boutique prend de l’ampleur et, vers la fin de 2001, sa fille Corinne vient lui prêter main-forte après avoir complété un DEP en aménagement forestier.

Corinne prend la relève

Afin de maintenir la progression de la boutique dans un monde compétitif, un partenariat avec Ecotone, un regroupement dans le domaine de la chasse et de la pêche au Canada, est mis en place en 2008 ce qui permet de faire des achats et des publications de groupes, puis en février 2009 Corinne prend la direction de l’entreprise alors que son père se dirige vers une retraite bien méritée.

En 2015, Corinne fonde le mouvement Elles chassent qui initie les femmes à la chasse à l’ours avec l’intention d’élargir cette activité à d’autres types de gibiers.

Avec une belle attitude de gagnante, c’est en 2017 que Corinne tente de réaliser le Grand Chelem, défi qui consiste à récolter un ours, un orignal, un chevreuil et un caribou, tous à l’arc dans la même année. Le défi est de taille pour tout chasseur aguerri, mais il l’était particulièrement plus pour Corinne, considérant que pendant cette période elle était enceinte. N’eût été du chevreuil, elle aurait réalisé son défi.

Un regard vers l’avenir nous laisse entrevoir un volet « jeune relève » qui se dessine, ce mouvement s’adressera aux jeunes qui désirent s’adonner aux activités de chasse et pêche en étant accompagnés d’une personne expérimentée. Et sans vouloir vendre la mèche, alors que l’entreprise amorce une transition vers l’informatique, elle vous réserve d’autres belles surprises à venir.

Aujourd’hui, comme son père l’avait fait pour elle, Corinne se rend au travail avec son petit garçon (Léo) qui n’a que quelque mois, bien installé sur la poitrine de sa mère, Léo a dormi tout au long de notre entrevue.

30 ans ça se fête !

Pour couronner les 30 ans de la boutique, une grande soirée est organisée le 27 janvier 2018 à l’académie Lafontaine en collaboration avec plusieurs fournisseurs où il y aura plus de 25 000 $ de prix tirés parmi ceux qui auront acheté un billet.  Au moment d’écrire ces lignes, plus de 300 billets ont été vendus. – Les billets sont disponibles directement à la boutique ou par téléphone.

Imprimer