Cendrine Browne

Cendrine Browne entourée d’élèves de l’école Champ-Fleuri

Plus qu’une révélation , un modèle!

Jacinthe Laliberté Dans le cadre du programme Favoriser les athlètes et les entraîneurs à la conquête de l’excellence (FACE) de Pétro-Canada, Cendrine Browne, fondeuse olympienne aux Jeux d’hiver de Pyeong Chang, a rencontré, le 22 mars, les élèves et le personnel de l’école Champ-Fleuri située à Prévost dans le but de partager son histoire plus qu’inspirante.

Quelque 400 élèves l’attendaient, fébriles et heureux de rencontrer une telle athlète fraîchement arrivée de la Corée du Sud. Excellente communicatrice, les enfants l’écoutèrent décrire le chemin qu’elle a parcouru, une voie toute tracée pour une ancienne élève de leur école.

Fiers de la deuxième position remportée lors de la Coupe des Fondeurs qui a eu lieu cette année, les petits skieurs du club de ski de fond de l’école avaient les yeux brillants lorsqu’elle leur a indiqué que cette compétition fut le point de départ de sa vie d’athlète.

À 15 ans, l’appel du sport étant très présent, elle prit part aux jeux du Québec. De championne nationale junior, elle s’est, rapidement, taillé une place dans l’équipe provinciale du Québec et par la suite dans l’équipe nationale sénior. Mem-bre, à temps plein de l’équipe de la Coupe du monde, on ne doutait plus de son potentiel.

Les élèves ont voulu, par des questions très pertinentes, connaître certains dessous de la carrière de notre athlète. Qu’en était-il de son alimentation, des choix qu’elle a dû faire, de son entraînement au Centre Pierre Harvey qui débutera dès le mois de mai, de ses études à l’université de Laval en intervention sportive? Soucieuse de communiquer pleinement ses valeurs, elle leur transmit l’une d’elles grâce à sa phrase fétiche : « Quand tu tombes, ça fait mal, mais se relever te rend plus fort ».

Un parcours qui nous semble facile lorsqu’on en parle avec des yeux remplis d’étoiles, mais combien exigeant. C’est ce qu’elle a voulu communiquer avec ce qu’elle a appelé ses mots-clés : la détermination, la persévérance, la résilience qui sont en parfaite concordance avec la douleur, la tristesse, mais aussi le plaisir, le bonheur et la fierté d’être olympienne.

La bourse qu’elle a obtenue, en 2013, dans le cadre du programme FACE lui a permis d’atteindre ses objectifs.

Le slogan de ce programme « Bâtir au-jourd’hui, notre équipe de demain » fait, d’ailleurs, de Cendrine, qui en était à sa première participation aux Jeux Olympiques, une athlète de l’équipe de demain.

« Ma mère, ancienne membre de l’équipe nationale junior en ski de fond, m’a inculqué la passion pour ce sport. Je suis allée chercher mon rêve. Maintenant, je vous invite à aller chercher le vôtre » fut le message d’espoir qu’elle a lancé à ces jeunes qui ont déjà commencé à rêver.

Imprimer