Sortie culturelle

Dominic Sillon, Lyne Gariépy et Martin Cloutier. - Photo: Joanis Sylvain
Lyne Gariépy
Lyne Gariépy

Les derniers articles par Lyne Gariépy (tout voir)

Juste Domionic et Martin!

Lyne Gariepy – Après plus de 25 ans de carrière en duo, Dominic et Martin nous présentent Juste Dominic et Martin, leur cinquième spectacle. J’ai eu la chance d’y assister et de les rencontrer le 31 mars dernier, au Théâtre Gilles-Vigneault, une présentation En Scène.

Lors de leur précédent spectacle Fou, j’avais comparé leur duo à une union, un mariage. Mariage de deux personnalités différentes, très efficace. Bien, 25 ans après leur « union », la magie semble toujours opérer entre eux. D’ailleurs, au début du spectacle, une réplique imprévue de Dominic a fait rire Matin, et on voyait le plaisir véritable que le duo a sur scène ensemble, à échanger et à se surprendre. Ils livrent leurs répliques de manière impeccable, sur un rythme soutenu. L’aisance entre eux, polie avec les années, est visible.

Juste Dominic et Martin, le spectacle porte bien son titre. Car c’est sur une scène dépouillée, sans décor, et en formule stand-up que nos deux humoristes s’offrent à nous. Et c’est réussi. Avec des sujets allant des tendances alimentaires au camping. Ils peuvent, dans le même souffle, parler de handicap et des danseuses sans que cela ne soit trop déplacé. Il faut dire qu’un de leurs sujets est la langue française, ce qui laisse la place à plusieurs avenues.

D’après les rires dans la salle, le public a été comblé. Un bon spectacle, dans sa forme la plus classique, mais très efficace. Rires garantis.

J’ai rencontré Dominic et Martin avant leur spectacle pour une entrevue avec des questions comportant toutes le mot juste; la voici.

Martin, tu as juste cinq mots pour décrire ta relation avec Dominic. Lesquels ? – Martin :  Amitié, drôle, complicité, avenir, rire.

Dominic, tu as juste cinq mots pour décrire ta relation avec Martin. Lesquels ? – Dominic : Amitié, plaisir, rire, inspiré, encore.

En juste cinq mots, décrivez-moi votre spectacle ? – M. : Drôle, stand-up, rythme, direct, nature. – D. : Stand-up, pas d’entracte, plaisir.

Si vous deviez choisir juste un média (scène, télé, radio) pour le reste de votre carrière ? – Martin et Dominic ensemble : La scène !

Si vous pouviez faire réapparaitre juste une personne connue disparue le temps d’une conversation, ce serait qui? – D. : Louis de Funès. Il m’a mis en contact avec l’humour lorsque j’ai vu un de ses films vers l’âge de 6 ans. – M. : Charlie Chaplin, que j’ai moi aussi découvert lors des films présentés dans ciné-quizz. Je l’admire, car il a pris l’humour de scène et l’a transposé au cinéma. Il était un des premiers, et il contribué à donner ses lettres de noblesse au cinéma. C’est un défi d’adapter son art à un nouveau médium, et Chaplin a tellement bien réussi, que Buster Keaton l’appelait pour lui demander des conseils lors du tournage de ses films.

On invente une machine à remonter le temps, mais vous pouvez juste avoir un billet aller. À quelle époque voyageriez-vous ? – M. : 1890-1920, à l’époque de la révolution industrielle. Même si l’époque n’était pas facile, elle me semble plus simple qu’aujourd’hui. Par exemple, mon père avait sa ferme à 21 ans. Maintenant, ce serait juste impossible. Il y a 100-125 ans, tout était à faire, ce devait être une période exaltante. J’imagine les immigrants qui arrivaient à New York, pour toucher au rêve américain. – D. : Moi aussi j’aimerais découvrir les débuts du rêve américain.

Vous échouez sur une île déserte. Hormis votre famille (qui sera avec vous), vous avez le choix d’être accompagné par juste une personne. Qui est-ce ? – M. : Un cuisinier, car ni ma blonde, ni mon fils de 9 ans, ou moi ne cuisinons. – D. : Un vigneron !

Si vous pouviez changer juste une chose dans le monde, qu’est-ce que ça serait? – M. : Je prendrais la fortune des plus riches, par exemple celle de Bill Gates, et m’en servirais pour offrir de l’eau potable à tous. – D. : Je prendrais tout l’argent du monde et le répartirais de façon égale entre chaque humain.

Si vous deviez manger juste un plat jusqu’à la fin de vos jours, ce serait quoi ? – M. : Je n’ai pas d’odorat, je ne goûte pas grand-chose, donc un toast au beurre d’arachides, car j’aime la texture et c’est soutenant. – D. : Du fromage.

Si vous deviez écouter juste un artiste musical jusqu’à la fin de vos jours, ce serait qui ? – M. : U2 – D. : Les Beatles.

Si vous deviez lire juste un auteur ? – M. : Ken Follet. Je ne me tanne pas de le lire. Ces livres sont enrichissants et instructifs. Ses descriptions sont étoffées. Il fait un travail de fou. – D. : Stephen King. J’ai découvert cet écrivain il y a longtemps à travers le film Cujo. Depuis je le lis.

Si on devait se souvenir de vous pour juste une chose ? – Dominic et Martin en cœur : D’avoir fait rire les gens et de ne pas les avoir déçus !

Imprimer