Programmation de la 27e édition du FASS

Le directeur artistique, Guillaume Côté, qui amorce sa 4e année à la direction du Festival, répondait avec passion aux questions de notre journaliste. Il dit vouloir développer un festival de danse mixte qui fait appel autant au ballet classique et à la danse contemporaine d’origine européenne qu’à l’avant-garde. - Photo : Michel Fortier
Valérie Lépine
Valérie Lépine

Les derniers articles par Valérie Lépine (tout voir)

Entrez dans la danse

Valérie LépineLa programmation du Festival des arts de Saint-Sauveur (FASS) a été dévoilée le 2 mai dernier. Du 2 au 12 août prochains, les spectacles sous le grand chapiteau et sur la scène extérieure ainsi que les autres activités offertes devraient offrir des occasions au public de développer le goût de la danse.

Le FASS a comme mission de faire découvrir et rayonner l’univers de la danse. Le directeur général, Étienne Lavigne, et le directeur artistique, Guillaume Côté, tous deux danseurs de ballet professionnels, ont concocté cette année une programmation éclectique qui touche tant au répertoire classique qu’à l’avant-garde contemporaine.

Le maire de Saint-Sauveur, Jacques Gariépy – Photo : Michel Fortier

Lors du lancement de la programmation, Guillaume Côté, qui amorce sa quatrième année à la direction artistique de l’organisme, a déclaré au Journal que son approche a évolué quant au choix des artistes invités au festival. Il avoue qu’il était plus « mainstream » auparavant et qu’il tente maintenant d’atteindre une « balance entre les cultures ». Il dit vouloir développer un festival de danse mixte qui fait appel autant au ballet classique et à la danse contemporaine d’origine européenne qu’à l’avant-garde et aux styles moins connus du public d’ici, comme par exemple, le butô (danse moderne japonaise) ou la danse africaine. Chaque année il « infuse » un peu plus la programmation de chorégraphies originales pour tenter de cultiver la curiosité des spectateurs.

Programmation

Nouveauté cette année, le FASS présentera la version intégrale d’un ballet. En effet, le FASS a choisi de présenter tous les actes du ballet Roméo et Juliette les 2 et 3 août prochains. Les 4 et 8 août, le public pourra assister aux spectacles des troupes de danse contemporaine Toronto Dance Theatre et Hubbard Street Dance Chicago. Les amateurs de danse classique préféreront peut-être la soirée des étoiles qui aura lieu les 10 et 11 août ou la soirée des danseurs du Ballet national du Canada du 12 août. À noter que ce dernier spectacle présentera en première mondiale une création de Guillaume Côté intitulée Homo sapiens ?

Pour le volet musical, le festival accueillera l’Orchestre métropolitain avec Yannick Nézet-Séguin le 5 août et le groupe originaire d’Israël, Yemen Blues, avec des chorégraphes invités le 9 août.

Autre nouveauté, le FASS proposera des soirées thématiques sur la scène extérieure. Les jeudis tango, les vendredis swing et les samedis trad offriront des cours de danse gratuits suivis d’un spectacle. Ces spectacles seront l’occasion pour le public de pratiquer leurs nouveaux talents.

Enfin, des films en plein air, une journée jeunesse et un camp de danse pour les jeunes font aussi partie de la programmation du FASS. À noter qu’Anik Bissonnette, directrice artistique de l’École supérieure de ballet du Québec, offrira durant le festival une classe de maître aux danseurs de ballet préprofessionnels et professionnels âgés de 13 ans et plus.

Une salle de spectacles à Saint-Sauveur

Lors du lancement de la programmation du FASS, le maire de Saint-Sauveur, Jacques Gariépy, a annoncé qu’une nouvelle école pouvant accueillir 450 élèves verra le jour à Saint-Sauveur pour pallier le manque d’espace actuel dans les écoles primaires de la ville. Sans donner de détails, le maire a ajouté que le FASS serait mis à contribution dans ce projet. Cette nouvelle école libérera en outre un terrain qui pourrait éventuellement loger une salle de spectacle. Cette salle pourrait même voir le jour « plus vite qu’on pense », a ajouté M. Gariépy.

 

Imprimer