3000 nouvelles truites

Déversement d’une chaudière des truites dans la rivière
Mathieu Pagé

Mathieu Pagé

journaliste et photographe chez Journal des citoyens
Étudiant en économie politique au département de Science politique à l'Université de Montréal
Mathieu Pagé

Les derniers articles par Mathieu Pagé (tout voir)

Fondation de l’eau ensemence la rivière du Nord

Mathieu Pagé – Depuis 2014 la Fondation de l’eau organise l’ensemencement de la rivière du Nord. Le premier ensemencement a eu lieu le 1er juin, où 3000 truites brunes ont été mises à l’eau, en prévision du tournoi de pêche urbaine du 2 juin au parc régional de la Rivière du Nord.

C’est à 9 h le matin au Canadian Tire de Saint-Jérôme que se sont réunis les membres de la Fondation et le propriétaire du magasin, le temps de quelques photos avec les poissons. Depuis 2014, la Fondation organise l’ensemencement de la rivière du Nord, puisant d’abord l’argent de sa poche, mais aussi avec des subventions gouvernementales et une commandite du Canadian Tire de Saint-Jérôme. Dans les dernières années, la Fondation a réussi à amasser 15 000 $. Toutefois, cette année le montant investi sera de 6000 $, pour 3000 truites brunes, faute de soutien gouvernemental. Comme la Fondation a eu à clarifier sa mission avec un changement à la présidence, elle n’a pas pu faire la demande pour la

subvention gouvernementale. L’ensemencement a eu lieu en prévision du tournoi de pêche urbaine qui se tenait le 2 juin au parc régional de la Rivière du Nord.

Un sport qui prend de l’ampleur

Pour Ronald Raymond, ancien président de la Fondation de l’eau, l’ensemencement de la rivière est essentiel pour motiver les citoyens à essayer la pêche urbaine. Selon lui, 14 000 personnes ont pratiqué le sport l’an passé, représentant des retombées économiques de 600 000 $ pour la région. Interrogé sur l’expansion du sport, il considère que la difficulté au départ n’était pas de nature légale, mais plutôt un manque d’accès à la rivière. Il souligne l’effort de la Ville de Saint-Jérôme à cet effet, qui a mis en place 14 accès à celle-ci. Pour lui, la Ville de Saint-Jérôme est un exemple à suivre dans l’écotourisme et invite les autres Municipalités sur la rivière de considérer l’important apport économique de la pêche urbaine et d’aménager des accès à la rivière. La rivière se voit aussi valorisée par les citoyens, qui la redécouvrent au travers de la pêche.

Imprimer