Échos du Conseil de SADL

Jacinthe Laliberté
Jacinthe Laliberté

Les derniers articles par Jacinthe Laliberté (tout voir)

Jacinthe Laliberté

Séance ordinaire du Conseil municipal tenue le 10 septembre 2018

Mot de la mairesse et rapport des conseillers

La mairesse a annoncé que le conseil se penche déjà sur le budget 2018-2019 notamment pour une mise à jour du site web dans le but d’y inclure un encart permettant, ainsi, aux citoyens d’émettre leurs commentaires. M. Lamarche a fait un rapport sur le franc succès que la journée de la Famille a remporté. Il cita, en exemple, la participation de 74 jeunes à l’activité parcours à l’arrière de la caserne. Il a, aussi, souligné le nombre insuffisant d’embarcations au parc Irénée-Benoit pour cette journée ce qui, selon lui, est signe de réussite. M. Harvey a expliqué le travail fait par l’HEPAN et le club Plein Air Sainte-Anne-des-Lacs pour la mise en place d’une nouvelle signalisation dans les sentiers s’étendant de Sainte-Anne-des-Lacs jusqu’à Prévost. « Ils auront le soutien de la SOPAIR, d’affirmer M. Harvey, en réponse à la question de Mme Plante. Les randonneurs pourront se situer plus facilement lorsqu’ils emprunteront les sentiers puisque des affiches seront placées à des endroits bien précis. De plus, celles aux abords des pistes comprendront des informations supplémentaires et des légendes. »

Consultation publique sur les quais-ponton

Une consultation publique sur les quais-pontons aura lieu le jeudi 27 septembre, à 19 h, à l’hôtel de ville. Très important d’y assister puisque le premier projet de règlement afin d’encadrer les quais-pontons a été adopté. L’information relative à cette consultation sera sur le site web.

Travaux publics

Déneigement et entretien hivernal – Ce fut une soirée d’octroi de contrats pour le déneigement des stationnements des différents édifices municipaux ainsi que pour celui du parc Parent et de l’entrée de la piste Loken. Deux entreprises, les Excavations Gilles et Mathieu inc. et les Excavations Kevin Barett enr. se sont vues octroyer ces contrats. Fait intéressant, toutes les soumissions déposées et retenues pour les deux prochaines années étaient d’un montant inférieur à celles de l’an passé. Donc, la Municipalité fait, au total, une économie de 1 310 $ pour 2018-2019 et de 960 $ pour 2019-2020 ce qui totalise un montant total de 2 270 $ sur deux ans.

Urbanisme

Le règlement de lotissement relatif aux dimensions des lots destinés à la construction a été modifié et entre, dès maintenant, en vigueur. Le conseiller Vaillancourt est revenu sur ce fameux règlement qui visait particulièrement les lots de forme irrégulière. Les éléments de profondeur, de largeur et de dénivellation des pentes ont été ajoutés à ce nouveau règlement.

Environnement

Coupe d’arbre sans autorisation – Une émission de constat d’infraction fut autorisée pour l’abattage d’un arbre sans autorisation. De plus, cet arbre était en santé. Lors de la période de questions, des citoyens ont demandé des précisions au sujet d’un possible reboisement lors d’une telle situation. En réponse, M. Vaillancourt a précisé que les règlements exigent la plantation d’un arbre si la nature ne donne pas d’indice de revitalisation après un an. Les citoyens ont demandé d’exiger, automatiquement, le reboisement en plus du constat d’infraction si une telle situation se reproduit.

Étude des variations du niveau d’eau du lac Ouimet – Le rapport de l’année 2 au sujet du projet d’étude des variations du niveau de l’eau au lac Ouimet a été déposé par le CRE Laurentides. M.Dalzell, citoyen et président de l’ABVLACS, a mentionné que ledit rapport se retrouve déjà sur le site de l’ABVLACS. Il en va de même pour celui du Dr Carignan qui est, aussi, impliqué dans le projet.

Accès aux bandes riveraines – Il est demandé au Comité consultatif en environnement de travailler sur une modification de la réglementation visant les accès dans les bandes riveraines. Comme l’a précisé la mairesse, une largeur de 5 mètres pour un seul accès est, peut-être, un peu trop. Cela reste une dimension importante pour une bande riveraine. La règle d’un maximum de 5 mètres pour deux accès pourrait aider à comprendre la raison d’être d’une bande riveraine et d’amener ceux qui l’empruntent à la respecter.

Période de questions

La dangerosité des routes : la vitesse, et le type de conduite – Plusieurs citoyens présents ont fait état de la vitesse de certains conducteurs sur les routes ceinturant la Municipalité. « Le pire, de dire un citoyen, c’est que ces conducteurs sont des résidents de la place. » M. Briand a questionné la vitesse permise de 50 km/h sur le chemin Godefroy quand, partout ailleurs sur le territoire, elle est de 40 km/h voire 30 km/h. Selon ses constatations, il a évalué la vitesse de certains conducteurs à 60 km/h et même 70 km/h.

Il a, aussi, demandé l’installation d’un panneau « arrêt » au coin du chemin des Plaines et du chemin Godefroy. Cette demande s’explique par un manque de vison dû à la courbe et à la forte pente du chemin d’ouest en est et évidement à la vitesse excessive dans ce secteur. Sa demande sera étudiée.

La collecte des matières résiduelles – À la toute fin de la période de questions, un citoyen a questionné à nouveau la collecte des matières résiduelles. Mme Monette-Laroche explique que la compagnie Compo recycle a été remplacée par la compagnie Thibault.

Encore une fois, la mairesse, en réponse à un résident sceptique face à la diminution de la quantité des déchets engendrée par le triage des matières résiduelles, a réaffirmé la nécessité d’apporter une attention particulière au tri des résidus. C’est, selon elle, la base d’une bonne réussite à plus grande échelle.

Elle demande, aux résidents, de prendre le temps d’étudier le nouveau calendrier différent de l’ancien qui est, elle l’avoue, un peu plus complexe.

Imprimer