S’imprégner d’arts et de culture

Les Journées de la culture

Jacinthe Laliberté Le lancement des Journées de la culture à Sainte-Anne-des-Lacs fut sous le signe de convivialité, une rencontre multi arts réunissant peinture, musique et sculpture.

Non loin du Centre communautaire où se déroulait, en ce vendredi de fin septembre, un vins et fromages, l’imposante sculpture du Penseur de Rodin de l’artiste sculpteur Mathieu Isabelle obligeait à un arrêt obligatoire.

Près d’une centaine de citoyens, entrant et sortant tout au cours de la soirée, sont venus s’imprégner d’arts et de culture au Centre communautaire, lieu de rencontre de plus en plus prisé pour ces types d’événements. Les doigts de fée de la harpiste Johanne Fontaine, produisant ses longues gammes de sons, modulaient, pour les visiteurs, différents airs de musique.

Le but de cette rencontre était d’amener la population à venir admirer les œuvres des treize artistes locaux qui ont offert en ces trois jours de la culture une exposition en arts visuels mettant en valeur leur talent respectif et créer, ainsi, un sentiment d’appartenance. « Ces événements sont de plus en plus rassembleurs. Un mouvement collectif s’amorce », de dire le conseiller Sylvain Harvey.

Au cours de la fin de semaine, deux autres activités ont eu lieu à la bibliothèque municipale. L’une, Jouons avec les rimes, était une animation interactive destinée aux enfants âgés de 4 et 5 ans. Qu’à cela ne tienne, l’activité attira, aussi, des enfants plus âgés qui ont joué, tout naturellement, avec les rimes et les mots.

Cette activité d’initiation à la poésie du quotidien, comme a aimé le souligner l’animatrice de cette activité, Roxane Turcotte, écrivaine, suscita un intérêt tel que, dès l’animation terminée, les enfants présents se sont dirigés vers les étagères de livres. Plus d’une quinzaine d’enfants ont assisté à l’activité et ont adoré donner un câlin à M. Lapin.

L’autre, destinée à un auditoire adulte, se voulait une rencontre littéraire centrée sur l’œuvre d’Ernest Hemingway et, en particulier, sur certains de ses écrits dont Les Neiges du Kilimandjaro. La rencontre animée par Carole Lamoureux, qui maitrisait admirablement bien son sujet, a attiré une vingtaine de personnes, dont des gens de Morin-Heights, Saint-Sauveur et Sainte-Adèle. Une activité des plus intéressantes selon la nouvelle directrice de la bibliothèque, Valérie Lépine.

Toutes ces activités entourant les Journées de la culture furent une réussite, démontrant que la culture fait bel et bien partie des valeurs fondamentales des Annelacois.

En images :

Imprimer