Honneur aux chefs de lac

Salle de Nouvelles
Salle de Nouvelles

Les derniers articles par Salle de Nouvelles (tout voir)

ABVLACS souligne leur travail

Jeannie Kavanagh et Jacinthe Laliberté – Chaque année, l’ABVLACS, l’Agence des bassins versants de Sainte-Anne-des-Lacs, souligne le travail des chefs de lac. Elle a réuni, le 27 octobre, à l’hôtel de ville de Sainte-Anne-des-Lacs, un grand nombre des seize chefs de lacs lors d’un déjeuner-causerie.

L’ABVLACS est le seul organisme au Québec qui participe au programme du RSVL (Réseau de surveillance volontaire des lacs) en y inscrivant un nombre aussi important de lacs, soit 18 lacs. Pour ce faire, la présence de 16 chefs de lac est indéniablement primordiale surtout lorsque la santé des lacs est mise en cause.

Il faut revenir à la crise des cyanobactéries de 2007 pour leur entrée en action dans le programme du RSVL. Un travail qui est loin d’être ingrat car, procéder aux tests d’eau et aux mesures de transparence est une des stratégies permettant de reconnaître les signes de dégradation de la qualité de l’eau.

On pense, à tort, que le rôle d’un chef de lac est dévolu aux riverains. Légende urbaine, dira-t-on, car la qualité de l’eau des lacs, des milieux humides et de tout autre plan d’eau concerne tous les citoyens. D’ailleurs, aucune spécialisation n’est requise et le travail, non seulement, n’exige que peu de temps, mais il se fait dans un cadre des plus enchanteurs, un lac.

Principaux projets de 2018

Programme RSVL – Comme plusieurs lacs n’avaient pu, au cours des cinq dernières années, bénéficier du programme RSVL, le conseil d’administration a pris la décision d’y inscrire, cette année, les dix-neuf lacs de la municipalité. La principale tâche fut de trouver des bénévoles. La relève demeure une préoccupation constante.

Herbiers aquatiques

Mme Josiane Dion, embauchée dans le cadre du projet agente de liaison, a eu comme mandat d’inventorier l’herbier aquatique de chacun des lacs ainsi que de détecter la présence de plantes aquatiques exotiques envahissantes, notamment le myriophylle à épi qui est à nos portes, puisqu’il est déjà présent dans plus de 40 lacs des Laurentides. Pour obtenir les informations concernant ces herbiers aquatiques, vous pouvez vous référer au site de l’ABVLACS (abvlacs.org).

Des nouveautés pour 2019

De nouveaux projets sont, déjà, consignés à l’agenda 2019. Toujours dans un but de prévention, il devenait essentiel de déterminer la fréquence à laquelle les lacs devaient être inscrits au programme du RSVL. Or, un calendrier « tests d’eau » a été élaboré par des experts. La nouveauté! Il s’échelonnera sur plusieurs années.

La mise en œuvre des projets déjà élaborés et ceux à venir dépend du partenariat avec la Municipalité ainsi que de la collaboration avec certains organismes tels le CRE Laurentides (Comité régional environnemental des Laurentides), un organisme dont la mission est de protéger et de valoriser l’environnement.

L’ABVLACS, organisme communautaire unique en son genre, est actif tout au cours de l’année. Vous pourrez connaître en détail le bilan des activités de l’année 2018 et les nouveaux projets pour l’année 2019 lors de l’AGA qui aura lieu le 1er juin prochain

Imprimer