Mexico, Cœur vibrant des Amériques

René Derouin et Julie Corbeil - Photo : Diane Brault
Jean-Guy Joubert
Jean-Guy Joubert

Les derniers articles par Jean-Guy Joubert (tout voir)

Julie Corbeil présente  son dernier film aux Grands Explorateurs

Jean-Guy JoubertLe 7 novembre dernier, au théâtre Gilles-Vigneault de Saint-Jérôme, Julie Corbeil présentait devant un large auditoire, dans le cadre de sa tournée avec les Grands Explorateurs, son tout dernier film intitulé MEXICO, Cœur vibrant des Amériques.

C’est à la fois avec passion et fébrilité que Julie Corbeil nous livrait ce film conférence, résultat de plus de trois années de travail ponctuées de recherches, de nombreux déplacements et d’heures incalculables liées à la prise, au choix et au montage de ces superbes images.

Julie Corbeil partage tout d’abord cette décision de voyager dans l’univers improbable de cette destination qui se situe à des années-lumière de l’image de plages à l’infini et de mers turquoise, que la majorité d’entre nous se font du Mexique.

Mexico, la mégapole

Mexico, c’est avant tout, la capitale du Mexique, une mégapole, divisée en seize délégations ou démarcations territoriales, comprenant plus de 22 millions d’habitants, constituant de ce fait la plus grande agglomération mondiale de langue espagnole et la seconde région métropolitaine de l’hémisphère occidental, en termes de population tout juste derrière New York. Localisée au centre du Mexique, sur un plateau d’une superficie de plus de 1 000 km2, à plus de 2 400 m d’altitude, Mexico est aussi entourée de montagnes atteignant plus de 5 000 mètres d’altitude. La région de par sa localisation à la rencontre de plaques tectoniques est aussi sujette à des activités volcaniques et des épisodes de tremblements de Terre. Ces derniers facteurs additionnés à l’assèchement de la nappe phréatique et la pollution atmosphérique générée par l’activité humaine contribuent à transformer l’environnement, le visage, le paysage, l’architecture et les activités de la population de Mexico.

C’est avec passion que Julie Corbeil nous transporte, par l’image et le commentaire, dans l’histoire de Mexico depuis sa fondation par les Aztèques vers l’an 1325, sa conquête et sa transformation par les Espagnols depuis l’an 1521, pour en arriver jusqu’à nos jours. Mexico est une mégapole où se côtoient aujourd’hui la grandeur d’une architecture d’une autre époque et le modernisme d’aujourd’hui dans toute son extravagance.

La Mexico de René Derouin

C’est aussi avec fébrilité que Julie Corbeil nous présentait monsieur René Derouin, artiste de chez nous, de réputation internationale, et, aussi présent dans la salle lors de la présentation, pour qui Mexico a contribué, depuis plus d’une soixantaine d’années, à marquer une influence dans son cheminement et son univers créatif. Nous avons donc le plaisir de le voir circuler dans Mexico et commenter différentes œuvres et bâtiments.

Cette ciné-conférence, c’est aussi l’opportunité qu’a saisie Julie Corbeil avec sa caméra, son réalisme, la richesse et la pertinence de ses commentaires de faire la découverte des différentes sphères de la mégapole mexicaine d’aujourd’hui :  l’impact des spécificités liées à la géographie et au climat sur l’activité humaine, la visite des quartiers populaires aux quartiers BoBo (Bourgeois-Bohèmes), les activités de la population, les marchés publics où l’on assiste à une explosion de couleurs, mais surtout un regard complice et le partage de sa passion pour l’archéologie, les musées, l’art, l’architecture, la culture, la société; et, surtout pour son côté épicurien qui nous transporte à la découverte de la riche tradition culinaire de la cuisine, du kiosque du coin aux plus grands restaurants.

MEXICO Cœur vibrant des Amériques, c’est la démonstration du magnétisme que crée cette mégapole pour Julie Corbeil et René Derouin, issus de différentes générations, de son influence et de sa perception dans la vision influençant le processus créatif et la vie.

Rappelons que Julie Corbeil rapporte des images de la planète depuis plus d’une dizaine d’années et diffuse ces dernières par le biais de reportages, de films et de ciné-conférences, au Québec et à l’étranger. Sur la scène locale, elle a notamment été présidente du Conseil d’administration du Ciné-Club de Prévost de 2010 à 2013 et active au niveau de l’activité « Prévost dans ma Caméra ». Elle est actuellement à travailler sur son prochain projet de film portant sur Copenhague, au Danemark.

Julie Corbeil sera en tournée au Québec avec les Grands Explorateurs jusqu’en décembre 2018 (www.lesgrandsexplorateurs.com)

Imprimer