Chantale Conan

Chantal Conan

Émilie Corbeil

Journaliste stagiaire chez Journal des citoyens

Les derniers articles par Émilie Corbeil (tout voir)

Forêts et papilles : plaisirs des sens à porté de main

Émilie Corbeil – Depuis maintenant plus de 8 ans, l’entreprise Forêts et papilles a pignon sur rue à Prévost. Une initiative de Chantal Conan, Bretonne d’origine et Québécoise de cœur qui, à force de persévérance, réussit à faire le bonheur d’un public de plus en plus large grâce à ses produits, mais aussi à ses connaissances qui nous font voir toute la valeur de ce que la nature met à notre portée, parfois même juste derrière chez nous.

Une chasse aux trésors de la nature

Volume oblige, il est impossible pour Chantal Conan de cueillir elle-même tous ses produits sauvages. Elle tient toutefois mordicus à quérir elle-même ses pétales de roses chaque année dans le Kamouraska. – photo : Forêts et papilles

L’histoire de Forêts et papilles, c’est celle de Chantal Conan, une jeune Bretonne qui lisait Jack London et rêvait du Canada. On n’imagine pas tant du froid que de la liberté. Une liberté plus vaste encore que celle dont elle bénéficiait sur la ferme familiale. C’est l’agriculture conventionnelle; contraignante, bourrée de convenances, qui l’a poussée à vouloir faire autrement. L’essentiel, aussi, que l’on retrouve dans toute chose que la nature aura choisi de poser çà et là.

C’est une histoire ordinaire d’ortie, qui lui aura d’abord brisé les reins à force de sarclage, pour ensuite faire croire au miracle du Roundup. Une ortie qui, pour peu qu’on y réfléchisse, aurait bien pu rester là et enrichir les récoltes de ses multiples usages. Et de là, toute une réflexion sur le bon grain et l’ivraie, sur la banalité certaine de tout ce que nous voyons passer sous nos pieds sans avoir pris la peine de l’étudier.

La rose sauvage ne fait pas que sentir bon. Elle goûte, aussi. Les Autochtones avaient compris qu’elle calme la digestion houleuse et Chantal, elle, a compris qu’elle nous donne un avant-goût du paradis lorsqu’elle est mélangée avec du sucre ou du miel.

La transmission d’une passion accessible et enrichissante

Arrivée au Québec depuis plus de 20 ans, elle a développé une connaissance intime de nos forêts et de ce qu’elles ont à nous offrir. Dans son atelier, ça sent comme en randonnée. Des champignons sauvages, des assaisonnements au sapin baumier, du thé des bois et du Labrador, de la tisane aux feuilles de framboisier et tant d’autres choses.

Et rien de tout cela n’est pensé comme une chasse-gardée, puisque Chantal enseigne son art au grand public dans le cadre d’ateliers en nature. Les trésors de la forêt sont en effet très accessibles à quiconque sait les reconnaître et deviennent souvent la plus formidable des excuses pour partir à l’aventure.

La cueillette est une passion qui s’apprend d’abord et se développe ensuite. Un apprentissage que Chantal veut plus sympathique et moins solitaire et autodidacte que celui qu’elle a dû elle-même faire, à un moment où l’air du temps n’était pas à la valorisation des produits de la forêt.

Événements à venir

Les amateurs de plein air, de gastronomie et les curieux de tous acabits peuvent prendre part aux sorties en forêt qui sont prévues les 15, 22 et 29 mai 2019, ainsi qu’aller faire un tour à la boutique lors des journées portes ouvertes dimanche 24 et samedi 30 mars, entre 11 h et 17 h.

Imprimer