Échos du conseil de Ville de Prévost

Yvon Blondin

Réunion du conseil municipal de la ville de Prévost tenue le 11 mars 2019

Chers lecteurs, ce n’est pas parce qu’il y a de la neige sur la couverture qu’il n’y a pas de chaleur à l’intérieur. Notre Ville me semble en pleine ébullition : projets commerciaux, écologiques et autres.

Gestion réglementaire

  1. Après plusieurs années de discussion, la rue Brosseau sera enfin pavée, et ce au coût de 1 276 000 $. Un citoyen demanda à monsieur Germain si les résidents pouvaient s’y opposer par la voie d’un registre qui exigerait un vote. Cela semble peu probable parce qu’on parle d’un projet qui nécessite la contribution du fonds général et du fait même la signature d’au moins 1 053 citoyens.
  2. Avec le règlement 760 qui sera bientôt adopté, les articles d’hygiène féminine durables (coupe, serviettes lavables et autres) devraient être subventionnés à 50 % jusqu’à concurrence de 100 $.
  3. Le règlement 761 de son côté facilitera la récupération d’eau de pluie par la voie de citernes qui pourront servir à l’irrigation des gazons et même à l’usage des cabinets de toilette.

Gestion des contrats

  1. Le contrat de nettoyage des rues avec balai mécanique fut voté pour la somme de 114 440 $, pratiquement le double de l’année dernière; le conseil devra très bientôt se pencher sur cette situation et y trouver une solution durable.
  2. Nous sommes déjà bien desservis par notre service incendie et notre équipe de pompiers; un camion autopompe tout neuf viendra compléter le tout au coût de 645 521 $, construit par la firme AÉRO-FEU.
  3. La flotte de véhicules de notre Ville aura bientôt droit à une cure de rajeunissement, trois nouvelles acquisitions s’y ajouteront : deux véhicules Volkswagen Golf-F électriques au coût de 72 143 $ pour l’ensemble et un Toyota Rav4 hybride pour 33 903 $.

Développement commercial

Et oui ! Nous avons droit à la construction d’un magasin Canaq; très connu dans la région de Québec (similaire à un Rona ou Home Depot) celui-ci est situé à la limite sud de notre territoire, à l’ouest de la route 117, 130 personnes y trouveront un emploi. Fait particulier : pour la première fois depuis que le nouveau conseil est constitué (16 mois) les conseillers Leckman et Laurin ont voté contre cette proposition. Les raisons sont simples : ceux-ci trouvent que ce projet est pour le moins disgracieux et cela malgré trois demandes émanant du CCU (conseil consultatif d’urbanisme) souhaitant des assouplissements architecturaux et autres. Oui, il y a bien eu quelques légères modifications, mais, somme toute, insuffisantes aux yeux des deux conseillers. Une utilisatrice de ces magasins à Québec mentionna que ces établissements offrent un service personnalisé exceptionnel.

Le nouveau magasin Métro arrive à grands pas dans le secteur du Vieux-Shawbridge en face du restaurant Merci la Vie. En opération pour l’hiver 2020, un personnel de 125 personnes y sera requis, nous verrons l’apparition d’un nouveau feu de circulation ainsi que des trottoirs de part et d’autre sur la route 117.

Questions du public

Monsieur Gilles Raymond, rue Guénette souligne à monsieur le maire que le parc linéaire n’est pas aménagé pour la promenade avec des chiens et il désirerait que Prévost trouve une solution à cette situation. Le maire répond que Prévost désire s’enquérir des droits d’utilisation du parc de la Rivière-du-Nord dans son secteur et pourrait ensuite envisager un tel usage.

Une deuxième question de ce citoyen consistait à demander au MTQ, la création d’une sortie sud sur l’autoroute des Laurentides au niveau du kilomètre 55. Monsieur le maire répond qu’une entrée sud est établie à Piedmont et que d’autres ne sont pas envisagées.

Ensuite, votre chroniqueur revînt sur ce point en s’y opposant avec beaucoup d’ardeur, car la montée Sainte-Thérèse deviendrait à coup sûr, plusieurs fois la semaine et surtout le dimanche après-midi, une voie de service pour l’autoroute des Laurentides, ce pourquoi elle n’a pas été conçue.

Monsieur Jean-Pierre Durand, montée Sainte-Thérèse. Celui-ci vit depuis trois ans près d’un de ses voisins dont la résidence est encore sur le papier (TYVEC). Monsieur le maire répond qu’après deux amendes il n’a plus de moyens d’action; mais soulignons que cette résidence est sous l’autorité de la curatelle publique. La question : « est-ce que cette même curatelle est au-dessus des lois ?»

Monsieur Guy Roy, de la rue Fred, lac Écho, se dit très satisfaite du déneigement dans le secteur du lac Écho, mais, en contrepartie, un autre contribuable du même secteur mentionne, que, du temps où les excavations Saint-Onge déneigeaient et utilisaient une scarifieuse (grader), le travail était de beaucoup meilleur.

Monsieur Yvon Blondin, montée Sainte-Thérèse, a rapporté à monsieur le maire une situation où un commerçant de notre Ville l’a informé que tous les sacs d’emballage avaient été bannis, par règlement, de notre territoire, même les sacs de papier qui sont récupérables à 100 %. Monsieur le maire a démentit cette information et confirma que ces sacs ont le droit d’être utilisés à Prévost.

Le dernier, mais non le moindre

Monsieur le maire n’était pas peu fier de souligner que quatre Prévostois et Prévostoises ont été médaillés aux Jeux d’hiver du Québec, soit Samuel Fortin, Marie-Lune Turmel, Thomas Allard Vertriest, Danahé Charron. La joie transpirait de son visage et il souligna qu’avoir subventionné leur inscription était un très bon placement.

De votre chroniqueur : ayant moi-même toujours été exclu de la ronde des médailles, je veux féliciter tous ceux et celles qui ont travaillé très fort sans pour autant pouvoir atteindre les marches du podium.

Imprimer