Voxpopuli

Sylvie Prévost
Sylvie Prévost

Les derniers articles par Sylvie Prévost (tout voir)

L’expressivité dans l’interprétation ou comment faire innover Mozart

Sylvie Prévost – Trois pièces de Mozart au programme, pour moi qui n’aime pas beaucoup ce compositeur… La soirée promet d’être longue !

Mais je suis curieuse et toujours prête à confronter mes préjugés, alors allons-y ! « Mozart n’a jamais été un innovateur » mentionne le présentateur. En effet – on entend comment ça commence, on devine à peu près tout du développement et on sait comment ça va finir. Mais alors, comment Voxpopuli a-t-il réussi à me faire passer une excellente soirée, à part le fait que ce sont tous de très bons musiciens, qui travaillent en équipe bien soudée ?

C’est par l’expressivité de leur interprétation. Le dernier mouvement de La chasse est si léger et si vif, si joyeux et étonnants sont les liés et déliés, qu’il évoque une chasse aux papillons. « Les dissonances » entrelace les sons comme on marcherait sur des œufs. Plus loin, le violon palpite sur un tempo enlevé. Partout, les dynamiques vont de contraste en contraste, justifiées par le propos et par l’écriture parfois dense, parfois aérée. Ces variations de volume sonore sont absolument (et enfin !) signifiantes et on trouve, dans les moments forts comme dans les pianos, cette intensité, cette densité dans l’énergie qui retient l’attention et rend la musique passionnante.

Les mêmes commentaires s’appliquent au Haydn, attaqué avec fougue et très affirmé, malgré des passages bien à découvert.

En rappel, le 2e mouvement d’une pièce de Patrick Mathieu, que je ne connais pas, dont certains traits rappellent le Stabat Mater de Pergolèse. C’est beau, oui !

Un concert pas ennuyant du tout, finalement !

Le samedi 27 avril 2019 : Quatuor Voxpopuli

Antoine Bareil et Uliana Drugova, violons; Bojana Milinov, alto; Ioav Bronchti, violoncelle.

  1. A. Mozart, Adagio et fugue en do mineur K. 546; J. Haydn, Quatuor en ré mineur op. 76 no 2 « Les quintes », 1er mouvement; W. A. Mozart, Quatuor no 17 K. 458 en si bémol majeur, op. 10 no 3 « La chasse », 4e mouvement; W. A. Mozart, Quatuor no 19 K. 465 en do majeur op. 10 no 6 « Les dissonances ».
Imprimer