McDonald à Prévost

Salle de Nouvelles
Salle de Nouvelles

Les derniers articles par Salle de Nouvelles (tout voir)

La Ville explique le choix des bannières sur son territoire

Danslesprochainsmois,certainscommercesdeproximitéverrontle jour à Prévost. Parmi ceux-ci, des restaurants, une épicerie et un centre de matériaux. La Ville de Prévost désire faire le point sur le pouvoir de la municipalité quant aux choix des bannières qui s’installentsursonterritoire.« Il s’agit d’un processus urbanistique et règlementaire très précis et qui est directement lié avec le zonage des différents terrains et les usages commerciaux, » précise le maire de la Ville de Prévost, PaulGermain.

Il faut savoir que les terrains sur le territoire prévostois n’appartiennent pas à la Ville et que la plupart des terrains commerciaux sont acquis par des promoteurs immobiliers. Chaque terrain est situé dans une zone où sont autorisés certains types de commerces et certaine d’entre elles peuvent également accepter des bâtiments de type industriel. « Approximativement 99 % des  terrains à usages commerciaux et industriels sont situés en bordure du boulevard du Curé-Labelle », précise le maire de la Ville.

Pour ce qui est du choix des bannières, c’est le propriétaire du terrain qui est responsable du démarchage auprès des compagnies qu’il désire mettre en place sur son terrain; la Ville n’a aucun recours sur le choix de  celles-ci. « Nous n’avons aucun droit de regard sur les bannières, nous avons seulement un droit de regard sur tout ce qui touche la règlementation municipale, donc l’aspect extérieur du bâtiment et sa localisation sur le terrain »,précise M.Germain.« Au-delà de notre règlementation, nous devons aussi respecter le schéma d’aménagement du territoire de la MRC qui dicte aussi des orientations au niveau du développement du territoire. », ajoute-t-il.

Lors de la séance du Conseil municipal du 13 mai dernier, le plan d’implantation et d’intégration architectural d’un restaurant de la bannière Mc Donald a été approuvé après plusieurs modifications demandées par le Conseil municipal et le Comité consultatif en urbanisme. Ce restaurant sera situé dans le quadrilatère commercial au coin du boulevard des Clos-Prévostois et du boulevard du Curé-Labelle.« Nous  nous sommes  assurés  que  le  bâtiment s’intégrera  au paysage urbain par son architecture et son aménagement, » ajoute le maire. Le projet tiendr aégalement compte des normes en matière d’environnement en répondant aux nombreuses demandes de la Ville relatives à la mise en place d’un toit blanc pour prévenir les Ilots de chaleurs, de bornes de recharge pour véhicules électriques pour lutter contre les gaz effets de serre, de la gestion écologique des eaux de stationnement, la collecte à trois voies pour limiter l’enfouissement,etc.

Au début de l’année 2018, afin de protéger le noyau villageois situé dans le Vieux-Shawbridge, le Conseil municipal a interdit les services de restauration avec service à l’auto entre le chemin du Lac Écho et la limite nord de la Ville. « Comme la loi ne nous permet pas d’interdire le service au volant sur tout le territoire, nous avons choisi, la partie sud de la ville pour permettre ce type de commerce. Le secteur a déjà plusieurs commerces de restauration rapide, de commerce avec des service à l’auto existant et il s’agit d’une zone annexée à un zonage de commerce artériel prévu par le schéma d’aménagement de la MRC »,conclutM.Germain.

Imprimer