Les animaux ont-ils des émotions?

Salle de Nouvelles
Salle de Nouvelles

Les derniers articles par Salle de Nouvelles (tout voir)

Dre Madeleine Tremblay, m v CoACc – En tant qu’accompagnateur d’animaux et vétérinaire, j’ai souvent eu à répondre ou à me poser cette question. C’est à la lumière de mes expériences personnelles et professionnelles que je vous présente ma vision de ce sujet fascinant.

Les animaux de toutes espèces comprennent et réagissent aux émotions que nous ressentons

Chaque humains ayant vécu avec un animal peut répondre à cette question. Et pourtant, la science commence à peine à reconnaître que les animaux ressentent aussi des émotions.

Certains journaux comme Animal Science ont publié des résumés de recherche ou de publications intéressantes sur la jalousie1, la gratitude, la revanche et l’espoir2 chez les animaux. Mais la présence des émotions chez les animaux n’est pas unanime.

Ce qui est maintenant hors de tout doute est que les animaux de toutes espèces comprennent et réagissent aux émotions que nous ressentons3. À travers les années en pratique vétérinaire, j’ai observé régulièrement des émotions comme la frustration, l’impuissance, la jalousie, la colère, la tristesse, la dépression, la culpabilité se manifester chez les animaux

Comment peut-on observer les émotions des animaux et les comprendre?

Les yeux et les traits du visage d’un animal sont la source d’une multitude d’informations pour qui regarde. La taille de la pupille, le son émit, le mouvement des yeux, le degré de fermeture/ouverture des paupières, la position des oreilles, la tension de la peau et des muscles de la face, la position du corps et le hérissement des poils sont des indicateurs très sensibles de l’état émotionnel de l’animal. Notre cerveau peut capter et analyser ces signaux bien avant que nous le comprenions : n’avez-vous pas envie de vous enfuir avant de réaliser qu’un animal est enragé?

Ces particularités sont aussi efficaces pour comprendre ce que ressent l’animal de la maison. Je m’amuse encore à entendre la petite chatte qui nous accompagne vocaliser d’un façon très spéciale lorsqu’elle doit pêcher sa nourriture dans son bol interactif ou encore lorsqu’elle veut jouer. Et on peut voir très clairement dans sa face lorsqu’elle a peur d’aller dehors.

À quoi ça sert de connaître les émotions d’un animal ?

Bien comprendre la réaction de l’être humain ou animal que l’on côtoie nous permet de démontrer plus de compassion pour lui. Comme les groupes de personnes affectées du cancer ou de la dépendance à l’alcool s’assistent entre eux.

Selon la recherche du Dr Iris Sholberg4, le lien entre l’humain et l’animal cause une influence mutuelle sur la réaction et de l’un et de l’autre au stress.

Par exemple, lorsque vous vous présentez chez le vétérinaire avec un chat ou un chien nerveux ou en colère. Si vous êtes aussi très nerveux et anxieux, votre animal le ressentira et ceci accentuera son propre stress. Il est fort probable que la situation se détériore rapidement si, en plus, le vétérinaire vit lui aussi du stress.

Par contre, le fait de comprendre le stress et la colère de l’animal vous permettra de rester calme et plus patient, même si votre animal grogne, crache ou essaie de mordre. Le calme que vous dégagez affectera automatiquement votre animal qui ressentira moins de peur et de colère. La situation se déroulera plus sereinement et cette expérience vécue dans le calme préparera positivement votre animal pour la prochaine visite.

Comment assister l’animal à se sentir mieux

Selon la recherche du Dr Sholberg, citée plus haut, le lien partagé avec un animal de compagnie peut devenir un bel outil pour assister les animaux. Simplement en prenant le temps de se déposer, de respirer consciemment, de diminuer notre propre stress avant d’interagir avec eux lors de situations stressantes, de douleur ou de maladie. Prendre une pause pour respirer et se calmer avant de les caresser, d’aller les porter au chenil ou d’aller les visiter lors d’hospitalisation.

Être conscient de cet influence que nous avons un sur l’autre, peut changer complètement la vision que nous avons des animaux et nous pourrons ainsi s’assister mutuellement pour le bien de tous.

1 Jealousy in dogs? Evidence from brain imaging Peter Cook1,2, Ashley Prichard1, Mark Spivak3, & Gregory S. Berns1

2 The Many Emotions Of Animals by Frans de Waal, on March 14, 2019

3 Functionally relevant responses to human facial expressions of emotion in the domestic horse (Equus caballus) A.V. Smith, L. Proops, K. Grounds, J. Wathan and K. McComb Published:01 February 2016

4 Psychobiological Factors Affecting Cortisol Variability in Human-Dog Dyads I. Schöberl, M. Wedl, A. Beetz, K. Kotrschal

Imprimer