Sobriété et Pot-ésie

Emma Guerrero Dufour
Emma Guerrero Dufour

Les derniers articles par Emma Guerrero Dufour (tout voir)

31e édition de 1001 pots

Emma Guerrero Dufour – Devenu une véritable tradition artistique à Val-David, Le Bal des lucioles des 1001 pots offrait une fois de plus, aux visiteurs, mille et une formes et couleurs. Le mot clé cette année : simplicité.

Le vernissage s’est tenu dans la sobriété pour sa 31e édition. Pas de discours, juste quelques bouchées, du vin et deux musiciens interprétant des chansons populaires telles que Il est où le bonheur et Hey Jude, dans une ambiance douce et estivale. 

Le public pouvait choisir entre déambuler dans le dédale des poteries ou s’asseoir pour écouter le concert, dans un décor digne d’Alice au Pays des Merveilles.

Parmis la centaine de visiteurs présents au Bal des lucioles, plusieurs personnalités politique de la région sont venues faire un tour, comme la mairesse de Val-David, Cathy Poulin, et le  le député fédéral David Graham.

Offrir plus avec moins

Pour le comité chargé de sélectionner les exposants, il était impératif de restreindre l’offre d’oeuvres cette année. En priorisant la qualité plutôt que la quantité, on a mis de côté certains styles plus commerciaux pour laisser plus de place aux pièces originales et à la poésie des pots. 

L’instigateur de l’événement, Kinya Ishikawa, explique que c’est dans une volonté de préserver l’authenticité et la simplicité que le nombre d’artisans a été réduit cette année.

Malgré tout, plus de 800 artistes sont passés par les 1001 pots depuis l’ouverture, il y a plus de 30 ans. Une plaque commémorative a d’ailleurs été ajoutée au jardin de Silice pour leur rendre hommage. 

Place à la relève

Cette année, le comité avait comme condition de ne sélectionner que des finissants d’école d’art, pour figurer parmi les nouveaux exposants, explique Ishikawa. Pour l’artiste de renom, il était impératif de laisser place aux jeunes artisans.

Le potier autodidacte d’origine japonaise souhaite faire de l’évènement un tremplin pour les jeunes artisans. Il précise d’ailleurs que chacun d’entre eux a eu droit au même espace dans l’exposition, qu’il soit expérimenté ou recrue.

L’organisation de l’évènement a été déléguée cette année à un comité ainsi qu’à à son fils Jonathan Ishikawa.

Des ateliers de décoration de bols aux semaines intensive de cours de tournage, le centre offrira tout l’été des activités de poterie pour petits et grands. Pour plus d’information sur les activités offertes, consultez le calendrier des 1001 pots.

Il sera encore possible de visiter l’exposition de céramique jusqu’au 11 août prochain.

Imprimer