La bataille se termine à Sainte-Agathe

Salle de Nouvelles
Salle de Nouvelles

Les derniers articles par Salle de Nouvelles (tout voir)

Qu’on désire en parler ou non, les stations d’épuration qui ont été érigées le long de la rivière du Nord vers 1986, ne suffisent plus à tâche. N’ayant pas évolué au même rythme que les communautés qu’elles desservent, elles se voient dans l’obligation de déverser leur trop-plein de tout ce qu’on leur envoie, de la chasse d’eau et de l’eau de pluie, dans la rivière.

Pauvre rivière, pas étonnant qu’elle étouffe, engraissée de tous ces coliformes fécaux. Encore étonnant qu’on n’y interdise pas tout usage récréatif, car les statistiques peignent un tableau choquant de son état de santé.

Si tout à coup, 20 millions sont débloqués pour assurer la mise à jour de la station d’épuration de Sainte-Agathe-des-Monts, c’est grâce au travail d’un groupe de citoyens, soit les membres de l’Association de protection de l’environnement du lac Raymond et de la rivière du Nord, qui se sont mobilisés pour dénoncer la situation non-sanitaire et illégale causée par les infrastructures devenues inadéquates et insuffisantes pour traiter les eaux usées et pluviales d’une population sans cesse grandissante. Après plusieurs années de pressions et de débats juridiques parfois coûteux, leurs efforts ont finalement été récompensés.

Le projet de Sainte-Agathe-des-Monts comprend des travaux de contrôle des débordements et de réfection par la mise en place d’un réseau d’égoût sanitaire séparé du réseau d’égoût pluvial, l’augmentation de la capacité du poste de pompage et la réutilisation des bassins existants de l’ancienne station d’épuration comme bassins de rétention. Dans ce devis technique complexe, on retrouve aussi la mise en place d’une nouvelle conduite d’interception, la réfection de la mécanique du dessableur tangentiel, le remplacement du système de filtre à bandes presseuses par un nouveau système de déshydratation par centrifugation et la réfection des systèmes de contrôle existants de la station d’épuration.

Ce projet comprend aussi des travaux d’assainissement, dont l’agrandissement du bâtiment de prétraitement existant. Pour un budget de 20000000$, la provenance de l’argent se répartit comme suit: 7723667$ du fédéral, 7723667$ du provincial et 4 552666$ de la Ville de Sainte-Agathe-des-Monts.

Ne vous leurrez pas en pensant que cela réglera les problèmes de pollution de la rivière du Nord. Plusieurs autres stations d’épuration sont dans une situation similaire ou sont à veille de l’être. Aurons-nous la chance de faire débloquer autant d’argent pour un projet similaire à Saint-Sauveur, par exemple? Le sénateur Claude Carignan, présent lors de l’annonce de cet investissement, a déclaré «Le gouvernement du Canada s’est donné pour objectif de doter chaque collectivité, des infrastructures modernes indispensables à la santé et à la sécurité des citoyens. Le renouvellement des qu’à nous croiser les doigts et espérer que tout cela se réalise.

Note: Si le réseau d’égouts pluviaux entre en contact avec le réseau d’égouts sanitaires, les villes doivent les séparer.

Imprimer