Si la rivière m’était contée

Elle est belle dans tous ses états; tantôt sereine, tantôt déchaînée, la rivière du Nord est un joyau naturel qui sillonne nos Laurentides. Ses 146,6 kilomètres de longueur abritent une faune marine riche et une flore diversifiée. Or, exploitée par les industries comme par les plaisanciers, son état général suscite indubitablement l’inquiétude. 

La rivière du Nord prend sa source dans le lac de la Montagne Noire (Lantier), pour se jeter dans la rivière des Outaouais (Saint-André-d’Argenteuil). Plusieurs espèces de poissons y ont élu domicile, du crapet-soleil à la truite brune, en passant par l’achigan. Si la baignade ne semble pas très prisée actuellement dans la rivière, les promenades en kayak sont très populaires. Le corridor de la rivière est bordé d’arbres, ajoutant ainsi à la beauté naturelle du paysage. Plusieurs endroits sont tout désignés pour faire un pique-nique!

Les activités récréatives sont malheureusement compromises durant certaines périodes de l’année, entre autres lorsque la quantité de coliformes fécaux dans l’eau est trop élevée, impliquant ainsi des risques pour la santé. Quant aux matières en suspension, elles altèrent surtout l’aspect esthétique de la rivière, tandis que le phosphore ne sera un problème que s’il est présent en trop grande quantité.

Un trésor menacé

La gestion d’un cours d’eau aussi long que celui de la rivière du Nord n’est pas une mince affaire. L’organisme de bassin versant Abrinord veille toutefois à l’utilisation durable et concertée entre les acteurs de l’eau dans la zone de gestion intégrée de l’eau (ZGIE). Chaque municipalité, peu importe la MRC concernée, qui compte des ouvrages de surverse*, se doit de s’assurer du bon fonctionnement de ces derniers; il y va de la santé de la rivière du Nord et de la santé publique. L’état d’un bien commun dépend effectivement d’un effort collectif. Usines, pêcheurs, riverains, restaurants…chaque petit geste compte. De plus, avec la saison touristique, l’usage de la rivière et conséquemment sa pollution augmente de façon exponentielle. D’où la pertinence de protéger la rivière et de sensibiliser la population sur l’impact positif ou négatif, que nous pouvons exercer sur la rivière.

*Installation municipale permettant les déversements des eaux usées non traitées en période de débordement des usines d’épuration.

Imprimer